15 septembre 2015

Mobilisation de la ville de Givors pour la défense du service public

J'aime ma communeRetrouvez ci-dessous, et sur le site de l’Humanité.fr ici, mon interview sur la mobilisation de la ville de Givors pour défendre les communes et les services publics, asphyxiés financièrement par les baisses des dotations d’État.

 » L’État a décidé de réduire d’ici à 2017 de 30% les dotations accordées jusque-là aux communes et intercommunalités pour assurer leurs missions.

Cette baisse massive est sans précédent et concerne chaque commune ou intercommunalité, chaque habitant, sans exception.

Aujourd’hui, le rôle essentiel des communes et de leurs communautés à assurer, au quotidien, les services de proximité pour les 66 millions de Français, est menacé et l’activité économique des territoires est également fragilisée.

Pour la première fois de son histoire, l’Association des Maires de France qui regroupe 36 000 communes, a donc décidé d’organiser une mobilisation nationale pour défendre les communes et les services publics. Cette journée de mobilisation aura lieu le samedi 19 septembre dans toute la France.

Ces baisses de dotations sont désastreuses pour les services publics de proximité et la satisfaction des besoins des populations, le dynamisme économique et l’emploi. Ces services concernent en effet tous les âges, tous les territoires et fondent le lien social, le « vivre ensemble » si précieux et si fragile dans notre société : logements, crèches, écoles, cantines, centres d’action sociale, transports, équipements sportifs et culturels, environnement, tri et collecte des déchets, travaux d’infrastructures, aménagements pour accueillir les entreprises créatrices d’emplois..

Pour Givors, ces baisses se traduisent par une baisse d’un million € chaque année, de 6 millions € d’ici 2017, de 20 millions d’ici 2020. Pour la Métropole de Lyon la perte est de 1,147 milliard €.

C’est tout simplement insupportable.

Dès que ces mesures aux conséquences dramatiques ont été annoncées, les élus de la majorité municipale ont depuis un an et demi multiplié les rencontres avec les salariés de la ville, les responsables associatifs givordins, les enseignants, les parents d’élèves pour les informer d’une situation qui, d’une manière ou d’une autre, aura une incidence sur leur quotidien.

Nous avons invité les givordins à signer une pétition qui a récolté plusieurs centaines de signature, appelant le gouvernement à revenir sur cette décision inique.

Nous avons organisé une journée « mairie fermée » le 22 janvier.

Nous avons multiplié les initiatives visant à faire reculer un gouvernement visiblement sourd à nos requêtes.

Samedi 19 septembre, j’appelle tous les Givordins et Givordines à se rassembler massivement dès 14 heures sur le parvis de l’Hôtel de Ville et devant les équipements potentiellement menacés, par ces baisses de dotation, de fermeture : la piscine, le conservatoire, la médiathèque, la maison des sports, le moulin Madiba. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page