16 juin 2015

EnergieLe médiateur de l’énergie a dressé, ce mardi matin, un bilan « plus que mitigé » de la concurrence dans le gaz et l’électricité, soulignant que l’ouverture restait très partielle, loin d’être synonyme de baisse des prix et se traduisait par davantage de litiges avec les fournisseurs, sept ans après l’ouverture à la concurrence.

Depuis 2007, la facture de courant s’est envolée de 49 % en moyenne pour les clients aux tarifs réglementés utilisant un chauffage électrique et de 56 % pour ceux utilisant un autre mode de chauffage.

Côté gaz, la hausse sur la même période atteint 36 % pour les clients aux tarifs réglementés se chauffant avec cette énergie.

L’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a évalué en octobre 2014 à 5,1 millions le nombre de foyers en situation de « précarité énergétique ».

Et en janvier 2015, une étude de l’Insee comptabilisait 5,9 millions de ménages en « vulnérabilité énergétique », c’est-à-dire contraints de consacrer une part importante de leurs revenus au chauffage et aux pleins de carburant pour leur voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page