Jean Ferrat : « Ma France » a perdu son poète

Jean Ferrat vient de nous quitter et notre chagrin est à la mesure de l’admiration que nous lui portions.

Il a chanté comme personne la France des combats et de l’émancipation humaine, celle de la liberté et de la justice, celle de la fraternité et de la solidarité.

Jean Ferrat était venu chanter à plusieurs reprises à Givors : à l’occasion d’une journée consacrée à Aragon mais également à l’occasion d’une manifestation de la section locale du parti communiste français. Plus tard, je l’ai rencontré lors d’un repas républicain à Antraigues, son village ardéchois et il avait gentiment répondu à la sollicitation que je lui avais faite de revenir à Givors.

Sa musique, sa poésie et ses chansons ont bercé mon enfance, mon adolescence et ma vie militante. Par son talent et ses engagements, Jean Ferrat a accompagné, et souvent même précédé, nombre de luttes et de réflexions progressistes.

Sa disparition est non seulement une perte immense pour la chanson française, dont il était l’une des figures emblématiques aux côtés de Brassens, de Brel et de Léo Ferré, mais c’est aussi une voix authentique qui s’éteint, une voix porteuse des révoltes et des espoirs pour construire un monde plus humain.

Une réflexion au sujet de « Jean Ferrat : « Ma France » a perdu son poète »

  1. J’ai entendu pour la première fois de ma vie une chanson de Jean Ferrat en juillet 1969. Mes parents venaient d’acheter le disque Ma France. C’était un mois de vacances phénoménal puisque les hommes venaient de marcher sur la Lune et que mon petit frère venait de naître. Je n’ai depuis jamais quitté les chansons de Ferrat. Privé de télévision comme on punit les vérités de discorde dans une société bien pensante, Jean Ferrat n’a cessé d’élever l’âme des simples gens et la conscience de celles et ceux qui ne se résignaient pas au présent et à l’avenir capitalistes. La France n’appartient pas encore aux privilégiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page