L’urgence sociale face à l’explosion de la pauvreté


La France compte 8 millions de Français qui vivent avec moins de 900 euros par mois, dont 1 million de retraités, cela représente 13,4 % de la population (chiffres 2007 qui ne traduisent pas suffisamment la réalité actuelle de la pauvreté en France).
Dans un contexte national de crise, d’explosion du chômage, d’aggravation de la précarité et de démantèlement des services publics, une partie importante de la population est confrontée à des conditions de vie des plus dramatiques.

Je trouve cette situation inacceptable dans l’un des pays les plus riches au monde.

Si les chiffres officiels sont alarmants, les remontées du terrain sont pires encore : Au plan national, les Restos du Cœur ont servi 105 millions de repas et le Secours populaire soutient 1,4 millions de personnes vivant dans une très grande précarité.

Au niveau local, la fin de campagne d’hiver des Restos du cœur a été l’occasion de rencontrer les responsables de l’antenne locale de Givors-Grigny. Ils m’ont fait part de leurs fortes inquiétudes concernant l’augmentation considérable du nombre de bénéficiaires (+38,5%) et du nombre de repas supplémentaires servis (+43%).

Mais au-delà des chiffres, ce sont les conditions de vie des plus fragiles qui se dégradent. La nouvelle pauvreté n’accable plus seulement les chômeurs et les SDF, mais également ceux que l’on nomme désormais les travailleurs pauvres, les familles monoparentales, et même les étudiants et les retraités.

Et la facture va s’aggraver en 2010 avec l’augmentation du prix du gaz de 9,7%, du forfait journalier de 16 € à 18 € et la très faible revalorisation des pensions (0.9%) alors que l’inflation est supérieure à 1%.

A l’inverse, la majorité présidentielle UMP préfère garantir le confort et le niveau de vie des plus riches grâce au bouclier fiscal, 1000 privilégiés récupèrent ainsi 365 millions d’euros par an, soit 365 000 euros chacun.

2 réflexions au sujet de « L’urgence sociale face à l’explosion de la pauvreté »

  1. Les cyniques de l’UMP persiste et signe pour le maintien du bouclier fiscal. Les sophistes répètent le même argumentaire Elyséen pour mieux défendre les intérêts des plus privilégiés et nous endormir en affirmant qu’ils vont quitter la France. D’ailleurs, on attend tous avec impatience le retour de notre Johnny Halliday national ! Et dans le même temps, la nouvelle enquête de l’INSEE révèle deux éléments :

    - une explosion des plus riches et de leurs revenus entre 2004 et 2007,
    - une France avec plus de 8 millions de pauvres en 2007.

    Bref, une situation sociale explosive, en sachant que cette enquête ne tient pas compte de la crise qu’a connu la France en 2008.

    Or, les plans de licenciement qui se multiplient, les chômeurs en fin de droit, les retraités qui doivent survivre avec des petites retraites et des familles qui pointent aux Restos du Cœur. Sans aucun doute, la France de la prochaine décennie aura sûrement un autre visage. Mais lequel ?

  2. Ah elle est belle la France voulue par Sarkozy! 8 ans au plus haut sommet de l’État comme ministre de l’Intérieur, du budget puis président de la République, et voilà le résultat: les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus nombreux. Aujourd’hui, en pleine crise économique et sociale dont les effets dévastateurs ne sont pas encore comptabilisés dans les chiffres de l’Insee, notre président s’obstine sur le bouclier fiscal et des pans entiers du savoir-faire et de l’industrie de notre pays continuent de quitter le territoire national. On devait changer de civilisation et de monde: c’est sûr c’est réussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page