Déluge à Givors

Interview RCF Saint Etienne (15/06/2010):

Flash info radio espace (22/06/2010) :

Les quartiers du centre-ville, de Bans, de la Rama et de la gare de Givors ville viennent de connaitre des intempéries exceptionnelles d’une extrême violence, occasionnant des dégâts matériels considérables.
En l’espace de 10 minutes, il est tombé 35 millimètres d’eau (soit 35 litres par m2) dans certaines parties de Givors provoquant sur la colline Saint Gérald des torrents de boue dévastateurs. Il faut aussi signaler l’inondation du théâtre et de la Maison des jeunes et de la culture.
Fort heureusement, aucune victime et aucun blessé ne sont à déplorer, grâce notamment à l’intervention immédiate des pompiers, de la police, des services de l’Etat, du Grand Lyon, du département et de la ville de Givors, qui ont été très rapidement sollicités par les élus de la municipalité venus en aide et en soutien aux habitants touchés par cette catastrophe.
Une famille givordine a vu son appartement complètement dévasté et plusieurs autres ont subi d’importants dégâts des eaux.
Les personnels techniques de la ville de Givors, du Grand Lyon et du département ainsi que les entreprises d’électricité, de gaz, de téléphone et d’eau se sont mobilisés et ont travaillé toute la nuit et les jours suivants pour sécuriser et nettoyer les routes, dégager les nombreux véhicules endommagés, réparer les infrastructures et soutenir les habitants pour rétablir le plus vite possible des conditions de vie quotidienne normales.

Je tiens à remercier pour cette mobilisation générale les services publics et les entreprises concernées, ainsi qu’à saluer la solidarité dont ont fait preuve les Givordins et les élus de la municipalité, à la suite de l’appel à l’aide lancé par la ville aux services de secours, à la préfecture, au Grand Lyon et au département.
Comme ils le font pour tous les autres cours d’eau de la ville, les services techniques de la ville de Givors surveillent régulièrement le bon écoulement du ruisseau « Le Merdary ». Un nettoyage a ainsi été réalisé il y a plusieurs semaines avec d’importants moyens logistiques et une vérification venait d’être faite 2 jours auparavant.
Malheureusement, l’afflux extrêmement brutal et particulièrement énorme de boue et de branchages dévalant la colline, dû à cette intempérie exceptionnelle, a occasionné l’obstruction du grillage et de la voie d’écoulement du Merdary, faisant alors sortir de son lit un véritable torrent.
Face aux graves conséquences provoquées, j’ai immédiatement demandé à monsieur le préfet de Région le classement de Givors en catastrophe naturelle afin d’accélérer les procédures d’indemnisation.
J’ai également demandé aux services de la ville de mettre à disposition immédiate des attestations d’assurance pour que les Givordins victimes de cette catastrophe puissent faire valoir leurs droits auprès des assureurs.
Michel Mercier, ministre de l’aménagement du territoire et président du conseil général du Rhône, qui m’a contacté dimanche dans la nuit, s’est déplacé à Givors lundi en fin d’après-midi, pour constater l’ampleur des dégâts ainsi que l’importance des moyens mobilisés, et apporter le soutien du département et de l’Etat, en précisant qu’il porterait lui-même auprès du ministre de l’intérieur la demande de classement en état de catastrophe naturelle faite par la ville de Givors.
Dans ces circonstances exceptionnelles malheureusement imprévisibles, la municipalité réaffirme toute sa solidarité et tout son engagement auprès des Givordins pour remettre la ville en état le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page