Une distinction nationale pour Ali Mekherbeche qui honore toute la ville de Givors

distinction aliVendredi 10 décembre, en présence de plus d’une centaine de personnes, dont Laurent Decourselle, délégué du Préfet à l’égalité des chances, Antoine Ulrich, président de la section départementale de l’association de l’ordre national du mérite, de nombreux élus de Givors et de Grigny, j’ai eu le plaisir de remettre les insignes de Chevalier dans l’Ordre national du mérite à Ali Mekherbeche.
« Pour moi, Ali a d’abord été le turbulent copain rencontré sur les bancs de l’école primaire.


distinction aliPlus tard, Ali est devenu l’ami sincère à qui l’on peut se confier et sur qui l’on peut compter,
Ali, c’est encore le militant et le camarade humble, modeste mais ô combien dévoué et généreux.


Et enfin, Ali, c’est le professionnel qui sait mettre de l’humain dans les relations de travail.
Bref, Ali fait partie de ces gens, qui non seulement ne s’oublient pas mais qui représentent une véritable aubaine de les avoir rencontrées et une véritable chance de les avoir pour ami. »

Après avoir fait le tour de sa carrière professionnelle, j’ai plus particulièrement expliqué les raisons pour lesquelles, selon moi, Ali mérite amplement cette distinction républicaine au regard de « son activité professionnelle et militante à contre-courant des idées-reçues, en refusant toute forme de prêt-à-penser et en faisant toujours face aux comportements étroits et au racisme imbécile.»

  • « C’était l’époque où certains l’appelaient « Ali la France » car pour eux il trahissait ses racines en s’engageant dans la vie citoyenne et politique de notre paysdistinction ali.
  • C’était l’époque où d’autres le traitaient « d’immigré de service » car il représentait à leurs yeux une réussite qu’ils étaient incapables d’imaginer pour eux.
  • Enfin, c’était l’époque où d’autres encore s’interrogeaient et s’inquiétaient par le fait qu’un « immigré » puisse occuper de telles responsabilités.

Ali, tu le sais, mon engagement politique est structuré autour de la justice sociale et de l’antiracisme.
Et tu sais combien je suis sensible, voire épidermique, face à l’absurdité qui fait que certains qualifient les êtres humains à partir de leur couleur de peau, de leurs cheveux, de leurs poids, de leur taille ou de leur handicap.
Il est malheureusement évident qu’il nous faudra attendre encore longtemps avant que nos sociétés puissent s’émanciper de l’intolérance, du racisme, de la xénophobie et de tout ce qu’il y a de plus abjecte chez l’être humain.
Pour autant, je suis heureux de constater qu’en dépit de toutes ces difficultés, notre ville de Givors reste une ville du vivre-ensemble, pétrie des valeurs de solidarité et de respect de l’autre.
Et tout ceci, mon cher Ali, c’est grâce à des parcours et à des exemples comme le tien. »

distinction ali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page