Japon : Les drames

Japon nucléaireLe tremblement de terre qui a secoué et continue de secouer le Japon a et aura des conséquences humaines et environnementales dramatiques.

Face à un tel drame, l’heure est d’abord à la solidarité, afin de porter secours aux populations, sauver les vies humaines, les protéger et les soigner.

Il est encore impossible de mesurer l’ampleur des destructions environnementales générées par le tremblement de terre puis par le tsunami.

On ne peut pas non plus mesurer l’étendue des pollutions de toutes sortes sur les écosystèmes côtiers et à l’intérieur des terres.

Et enfin, nous pouvons craindre que les explosions qui se déroulent actuellement dans les centrales provoquent un grave accident nucléaire qui viendrait s’ajouter aux cataclysmes naturels.

L’inquiétude s’exprime au sein de la population. 

C’est pourquoi, il est urgent et nécessaire

•    qu’un important dispositif d’information au public soit mis en place, ainsi qu’une audition publique et immédiate de l’Autorité de Sûreté Nucléaire et de l’institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire,
•    que soit créée une commission d’enquête parlementaire afin d’évaluer, avec tous les organismes chargés de la sûreté nucléaire, les risques éventuels des installations françaises.

Les conclusions devant être rendues publiques afin qu’un véritable débat puisse se développer.

Devant une telle catastrophe, épargnons-nous les slogans simplistes entre anti et pro-nucléaires qualifiés pour les uns « d’adeptes du retour à la chandelle » et pour les autres « de fous prêts à irradier la planète pour satisfaire leur manie productiviste ».

Ce débat sur le nucléaire civil est légitime et doit être mené avec toute la rigueur nécessaire.

Il faut immédiatement lancer

•    une analyse complète et indépendante de la situation et de l’état des centrales nucléaires en activité.
•    Il faut également et immédiatement des moyens pour un véritable contrôle démocratique du nucléaire civil et garantir une maîtrise publique du fonctionnement des centrales.
•    Et enfin, il faut dégager d’importants financements pour la recherche afin de mettre rapidement en œuvre des alternatives qui permettront de remplacer le nucléaire civil par des sources d’énergie propres, durables et non polluantes.

Une réflexion au sujet de « Japon : Les drames »

  1. Bonjour Martial,

    Je prends note de ta position avec intérêt, notamment de ton 3ème point.
    J’espère que tes différents mandats électifs et ton influence politique te permettront de travailler dans le sens d’une sortie programmée du nucléaire qui ne reste pas une bonne intention de lendemain de catastrophe.
    Bien cordialement,

    Ph. Bourdeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page