Clin d’oeil du jour

Robespierre à la Convention nationale
« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré et le plus indispensable des devoirs. » Maximilien de Robespierre
Extrait de Lettre à la Convention nationale

Les élus communistes et du Front de Gauche ont une nouvelle fois demandé au conseil de Paris de donner à une rue le nom de Maximilien de Robespierre, inventeur de la devise nationale « Liberté, égalité, fraternité », farouche opposant à l’esclavage, et figure emblématique de la révolution française.

« Parce que le sujet reste non consensuel » selon la 1ère adjointe au maire de Paris, la demande n’a pas été retenue.
Cette décision est pour moi plus que regrettable quand on sait que la capitale possède une rue Louis Adolphe Tiers, qui fût l’homme des massacres de la commune.

A Givors, depuis de nombreuses années, il existe une rue Robespierre, comme il existe d’ailleurs une rue Aimé Césaire, Givors étant la seule ville de métropole à avoir fait ce choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page