Givors fête l’Amérique latine

Inauguration Marché de commerce équitable Givors fête l'Amérique latine

Avec Djamel Saadna, adjoint chargé de la promotion du territoire, du tourisme et des relations internationales, et Christiane Charnay, 1ère adjointe, nous avons inauguré aujourd’hui le week-end de marché de commerce équitable intitulé « Givors fête l’Amérique latine » aux côtés des nombreux partenaires de la ville sur ce projet : Grand Lyon, Rhône Pluriel, la Maison de l’Amérique latine en Rhône-Alpes, l’association France Amérique latine, Artisans du monde, et la MJC de Givors.

Inauguration Marché de commerce équitable Givors fête l'Amérique latine

J’ai tenu à réaffirmer l’engagement de longue date de la ville de Givors en faveur de la solidarité, de la paix, et de la justice, aidé en cela par les nombreuses associations et partenaires de notre territoire avec notamment la MJC, Givors-Gavinané et l’association Échange et partage.

Il était donc naturel que notre ville trouve des ressources pour organiser cette 2ème édition de marché de commerce équitable.

L’année dernière, nous avions choisi la Palestine parce que c’est un pays qui a un nom mais pas de pays, mais aussi car nous menons des actions de solidarité avec ce pays.

Cette année, c’est l’Amérique latine qui est à l’honneur.

L’Amérique latine riche de son histoire, de sa culture, mais aussi de sa gastronomie.

L’Amérique latine qui lutte encore.

Inauguration Marché de commerce équitable Givors fête l'Amérique latine

Au-delà des valeurs de solidarité et de générosité que véhicule ce type d’évènement, je suis certain que celles et ceux qui vont se déplacer pour ce week-end de fête seront conquis par les différents spectacles de danse, la musique et la diversité des cultures.

Merci donc à l’ensemble des partenaires qui nous ont accompagné pour organiser ce week-end et merci particulièrement à Djamel Saadna, adjoint chargé de la promotion du territoire, du tourisme et des relations internationales, responsable de ce projet.

Dans une société où règne l’individualisme, où le culte de l’argent roi est plus que jamais d’actualité, où le racisme n’a pas de frontière, il est bien, voire primordial, de se rassembler autour de valeurs communes que sont la générosité, la solidarité et l’humanisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page