Solios Givors : 150 ans d’histoire et industrie du futur

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, samedi 17 septembre, j’ai eu le plaisir d’inaugurer avec Hugues Vincent, directeur général de Fives Solios, l’exposition organisée en partenariat avec la ville de Givors et dédiée aux 150 ans de l’entreprise, véritable patrimoine industriel de Givors.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur
Avec plus de 600 visiteurs ayant foulé les anciens ateliers de construction mécanique, cette exposition a connu un véritable succès public à l’image de la réussite de l’édition 2011 des Journées Européennes du Patrimoine.

Je vous propose de (re)découvrir tout un pan de l’histoire givordine, celui de l’épopée industriel de la ville, à travers un extrait de mon intervention et une galerie photos.

Histoire et patrimoine

En 1861, deux entrepreneurs, Basile Parent et Pierre Schaken, fondent avec Jules César Houel et Ferdinand Caillet un établissement de construction mécanique dans le quartier de Fives à Lille.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur
Quelques mois plus tard, les fondateurs de cette entreprise installent à Givors des ateliers spéciaux pour la fabrication de roues et essieux de wagons. C’est la naissance officielle du site de Givors, qui va rythmer pendant près de 120 ans la vie des Givordins qui travailleront en nombre dans les ateliers.

En 1865, la société prend le nom de Compagnie de Fives Lille.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur

La période de la première Guerre mondiale

En 1914, les ouvriers nordistes arrivent à Givors et le chtimi résonne dans les ateliers de Fives-Lille. L’entreprise compte alors 1 000 salariés.

Fives Lille est à l’époque constituée d’ateliers de montage, d’ateliers de fabrication d’obus, de moteurs d’avions, d’affûts de canons, et d’une fonderie d’aluminium.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur
L’ensemble de la production passe donc de 11 000 obus par jour, en 1914, à 75 000 en 1915, puis à 150 000 en 1916.

A la fin de la première guerre mondiale, près de 8 000 ouvriers travaillent dans les ateliers de la Compagnie de Fives-Lille à Givors : une ville dans la ville !

A partir de 1940, la Compagnie de Fives Lille livre ses équipements et ses usines clefs en main partout dans le monde. Cette étape marque l’origine de la société telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur

A la fin des années 60, la compagnie cède son activité de construction de machines électriques et engage un plan de licenciement en 1969.

Peu après, en 1980, l’usine ferme ses ateliers de fabrication à Givors entrainant un second plan de licenciement.

La société se recentre sur son activité d’ingénierie et de bureau d’étude puis se spécialise définitivement dans le secteur de l’aluminium à partir de 1998.

En 2003, le pôle aluminium du groupe est constitué sous le nom de Solios et le bureau d’étude de Givors, installé sur le site historique de Fives-Lille, devient “Solios Carbone”.

Aujourd’hui l’entreprise compte 120 salariés.

Elle est le leader mondial sur le segment du carbone et de l’électrolyse avec la conception et la réalisation de process et d’ateliers clés en main partout dans le monde.

Réalisations

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur
L’histoire de l’entreprise est jalonnée de réalisations prestigieuses et remarquables, souvent liées aux grands évènements économiques et industriels français :

- locomotives à vapeur,
- ascenseurs de la Tour Eiffel,
- pont Lafayette à Lyon,
- pont Alexandre III à Paris,
- charpentes métalliques de la gare d’Orsay à Paris,
- matériel pour tramways,
- aménagements de ports, conduites forcées, etc…

A cette époque, Fives-Lille se démarque par la fabrication de pièces uniques et souvent monumentales.

Au fil des années, sa réputation s’étend au monde entier :

- matériel de chemin de fer pour la Russie,
- ponts en Roumanie, Algérie, Espagne, Argentine,
- matériel électrique pour les cinq continents,
- et ces dernières années, ateliers de production d’anodes et équipements destinés à des alumineries partout dans le monde : Moyen Orient, Russie, Chine, Afrique du Sud, Amérique du nord.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur

Un passé glorieux et une histoire intimement liée à celle de la ville de Givors

Fives-Lille représente ainsi tout un pan de la mémoire ouvrière de Givors.

Les témoins sont nombreux à évoquer les départs sur les chantiers en France et à l’étranger, le service électrique, et la très réputée école d’apprentissage de Fives ou encore les jardins ouvriers.

Il n’est pas non plus fait impasse des moments difficiles, notamment certains souvenirs douloureux liés aux accidents du travail ou aux plans de licenciements de 1969 et 1980.

Solios Givors : Patrimoine industriel et industrie du futur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page