Une réunion constructive pour les usagers des TER

Une réunion constructive pour les usagers des TER

Comme je m’y étais engagé auprès des usagers de la ligne TER Lyon/Givors/Saint-Étienne, nous avons co-organisé avec Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF, une réunion le samedi 28 janvier à la Maison de l’emploi et des services publics de Givors, à laquelle ont participé Pascal Delaitre, directeur des TER Rhône-Alpes, la directrice générale adjointe de la Région Rhône-Alpes, des élus locaux et des usagers du TER, en vue de faire un point précis des problèmes rencontrés et d’apporter des solutions concrètes.

En présence de plus de 120 personnes, cette réunion, dédiée prioritairement à l’expression des usagers des TER, a permis de répondre à une série d’interrogations concrètes avec l’annonce de premières mesures mises en place par la SNCF :

• Facilitation des indemnisations des usagers, suite à la grève, avec la mise à disposition d’une adresse mail : jean.godard@sncf.fr.

• Concernant les étudiants, leur abonnement annuel pourra également bénéficier d’une indemnisation et la SNCF s’est engagée à faciliter l’obtention d’attestation concernant les problèmes générés par les retards successifs vis-à-vis des établissements scolaires.

• Propositions pour améliorer l’information des usagers.

• Prise en compte de la demande d’augmenter les capacités de confort en gare de Givors ville (bancs en salle d’accueil).

• Annonce de la mise en place en 2014 de rames de plus grande capacité sur la ligne TER Lyon/Givors/Saint-Étienne permettant d’augmenter l’offre en heure de pointe.

• Organisation d’une réunion à Givors en avril, avec Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF et les usagers de la ligne, à laquelle je participerai également, pour faire le point sur les engagements pris, la mise en place de la nouvelle grille horaire des TER, l’effort pour améliorer la ponctualité des trains et les demandes pour mieux adapter certains horaires des trains aux usagers.

L’élu régional responsable du comité de ligne va pour sa part solliciter la région afin qu’un comité de ligne soit organisé dans les meilleurs délais, afin de porter toutes les propositions qui seront exprimées lors de la réunion de Givors.

Des explications ont été données concernant la grève et sa gestion par la SNCF, et d’autres problèmes ont été évoqués :

• L’impossibilité pour les Givordins et les Grignerots de prendre leur abonnement combiné TER-TCL au guichet mais seulement à la borne.

• La situation extrêmement difficile pour le stationnement en gare de Givors mais aussi de Rive de Gier, l’accès pour les personnes à mobilité réduite et le besoin de d’implanter de nouveaux services en gare.

J’ai tenu à ce titre à faire le point du dossier de la transformation de la gare de Givors ville en pôle intermodal régional, avec l’annonce récente par RFF de la vente de terrains au Grand Lyon permettant de réaliser de nouveaux aménagements. J’ai également réaffirmé la nécessité de construire une nouvelle gare routière à proximité de la gare, en liaison avec la création de 6 nouvelles lignes cadencées départementales reliant la gare de Givors avec les villes du sud du département en septembre 2012.

Une réunion constructive pour les usagers des TER

Afin de faire avancer ce dossier de l’aménagement des parcs relais, j’ai proposé l’organisation d’une prochaine réunion à laquelle seront invités l’ensemble des maires des villes disposant d’une gare sur la ligne Saint Étienne/Givors/Lyon.

Lors de cette réunion constructive, des questions de fond ont également été abordées concernant la problématique de la saturation du nœud ferroviaire lyonnais, qui a connu en une décennie le doublement des circulations de trains et qui fonctionne de plus en plus à la limite de ses capacités. 1 milliard d’euros serait ainsi nécessaire, selon Josiane Beaud, pour financer des travaux d’envergure permettant d’accroître les possibilités de circulation ferroviaire.

Des propositions ont été faites pour développer l’offre TER et l’intermodalité afin de limiter l’usage de la voiture, notamment :

• La réouverture de la ligne Givors/Brignais et le développement du transport fluvial voyageur demandées par René Balme, maire de Grigny.

• La mise en place de télécabines entre le plateau mornantais et la gare de Givors ville demandée par Noël Collomb, vice-président de la SCL.

• La réouverture de la ligne Givors/Condrieu au trafic voyageur.

• Concernant le dossier de la billettique unique, le pôle métropolitain constitué par le Grand Lyon, Saint Étienne Métropole, le Nord-Isère (CAPI) et le Pays Viennois, vient de créer le syndicat métropolitain des transports en vue de travailler à la mise à disposition d’une future carte orange métropolitaine avec la région Rhône-Alpes et le Sytral.

• Outre le nouveau schéma départemental des transports en vigueur dans quelques mois, d’autres projets vont également accroître l’offre en transport collectif comme l’interconnexion du métro à Oullins avec la ligne TER Givors/Perrache.

En définitive, les divers problèmes évoqués par les usagers et les élus locaux posent aussi la question de franchir une nouvelle étape dans le développement des transports collectifs dans l’agglomération.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à l’article de compte-rendu du quotidien Le Progrès (paru dimanche 29 janvier).

Une réunion constructive pour les usagers des TER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page