Le Traité Merkel-Sarkozy : une agression contre les peuples

Le Traité Merkel-Sarkozy : une agression contre les peuples

Nouveau coup dur porté contre la France et nos concitoyens, après le vote par la majorité présidentielle instituant la TVA sociale, le Mécanisme européen de stabilité vient d’être adopté par l’Assemblée nationale à l’issue d’une procédure accélérée imposée par le gouvernement et le président de la République.

Il s’agit d’un véritable coup de force pour faire adopter, sans aucune consultation du peuple, l’un des piliers du nouveau traité européen concocté en secret par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy.

Véritable camisole de force, le Mécanisme européen de stabilité s’inscrit en effet dans la politique ultralibérale mise en place contre les peuples européens pour leur imposer l’austérité généralisée, la régression sociale, la privatisation des services publics et la casse du Code du travail.

261 députés ont voté pour (UMP et Nouveau centre), 44 ont voté contre (Front de gauche, écologistes et 20 députés PS). 130 députés PS se sont malheureusement abstenus.

Le Traité Merkel-Sarkozy : une agression contre les peuplesCe vote est extrêmement grave car les choix politiques qui sont imposés, et qui risquent d’être inscrits dans le marbre de la Constitution française, ne constituent pas des solutions aux problèmes des Etats et des peuples européens, mais bien au contraire, comme on le voit avec la Grèce et les ravages provoqués par l’austérité et les diktats supranationaux, une spirale infernale qui aggrave toutes les difficultés.

Ce vote est extrêmement grave car, une fois encore et jusqu’à la fin de son mandat, le président de la République sortant aura défendu, contre l’intérêt général, l’intérêt des puissants, de la finance et des privilégiés.

Ce vote est extrêmement grave car des choix politiques d’une importance capitale sont élaborés, décidés et appliqués en mettant hors jeu la démocratie et l’expression des citoyens.

Ce vote est extrêmement grave car c’est l’indépendance et la souveraineté de la France et de son peuple qui sont mis en cause.

Le texte doit maintenant passer au Sénat. Au lieu qu’une partie d’entre elle s’abstienne, la majorité de gauche doit alerter le peuple français contre ce qui se trame contre lui et voter contre le Mécanisme européen de stabilité.

C’est la meilleure façon de préparer la renégociation de ce traité et de contribuer à l’élection d’un président de gauche en mai prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page