La privatisation du gaz asphyxie les ménages

La privatisation du gaz asphyxie les ménagesGDF-Suez, le premier opérateur de gaz en Europe a manifestement du métier pour faire évaporer le pouvoir d’achat des ménages tout en rendant plus solides ses résultats financiers.

Le groupe gazier a choisi le jour de la présentation de ses résultats (2,3 milliards d’euros de bénéfice pour les six premiers mois de 2012) pour annoncer une facture supplémentaire de 290 millions d’euros à ses clients ! Cette hausse rétroactive du prix du gaz fait suite à la décision du Conseil d’Etat d’annuler le gel des tarifs décrété le 22 octobre 2011 par le précédent gouvernement.

Alors qu’il y a déjà plus de 4 millions de Français qui souffrent de précarité énergétique, la facture de gaz va ainsi augmenter de 38 euros pour 7 millions de ménages…après avoir augmenté de 27% depuis avril 2010 ! Et ce n’est pas fini car GDF annonce d’ores et déjà une nouvelle action en justice pour contester l’augmentation limitée à l’inflation (+2%) des prix du gaz fixée par le nouveau gouvernement.

A l’évidence, les privatisations et les logiques de rentabilité maximum appliquées aux services publics ont des conséquences catastrophiques pour la majorité de nos concitoyens confrontés à des augmentations continues et insupportables des produits et des énergies de première nécessité.

Ce sont ces choix politiques qu’il faut remettre en cause d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page