Clin d’oeil du jour – Les racines de la crise…

« Il y a une tendance évidente dans les pays industrialisés. Les salaires n’ont pas suivi la productivité. Il y a donc eu transfert de la valeur ajoutée vers le capital. Aux États-Unis par exemple, les racines de la crise se trouvent dans le fait que les salaires réels ont stagné ».

Guy Rider, directeur général de l’Organisation Internationale du Travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page