Ouverture du premier club d’échecs à Givors

Photo_032.jpg

Samedi 7 septembre, j’ai eu le plaisir de participer avec Christiane Charnay, 1ère adjointe, à l’inauguration du nouveau et premier club d’échecs de Givors, en présence des membres du club, et de Marc Lassablière, conseiller général du canton de Saint-Chamond sud, invité par la présidente Michèle Grégoire, ancienne saint-chamonaise et désormais givordine.

Photo_028.jpgA l’approche du début de la saison échiquéenne (les compétitions démarrent en octobre), le club compte déjà une trentaine de membres.

Depuis des siècles, on disserte à l’infini pour essayer de caractériser cette discipline unique en son genre qu’est le jeu d’échecs.

Un Jeu ? Un Art ? Une Science ? Un Sport ? Et bien, à vrai dire, certainement un peu des 4 à la fois ! Quelle autre activité humaine peut-elle se targuer d’une telle universalité ?

Aujourd’hui, le jeu d’échecs est reconnu en tant que membre à part entière du mouvement sportif.Je suis de ceux qui sont convaincus que la dimension sportive du jeu d’échecs est une évidence, tant sur le plan de l’investissement que nécessite sa pratique régulière, que sur celui de la structuration de la compétition échiquéenne.


Photo_003.jpgEt cette reconnaissance va même plus loin car l’on ne doit pas ignorer la dimension éducative du jeu d’échecs.

Depuis de nombreuses années, des expériences significatives, menées à travers le monde, ont permis de prendre conscience des vertus de ce jeu en faveur du développement de l’élève et de valider des pratiques exploitant le jeu d’échecs dans un cadre scolaire.

En plus de la mémorisation et de la concentration, la pratique des échecs participe au développement de capacités intellectuelles telles que le raisonnement logique, l’analyse de problèmes et la mise en œuvre de stratégies de résolution.

Photo_013.jpgIl convient d’ajouter certains bienfaits observés sur les apprentissages et en particulier sur l’apprentissage de la citoyenneté, par le respect des règles et d’autrui.

À un moment où la jeunesse se cherche, où les valeurs vacillent, où l’on explore désespérément de nouvelles pistes, le jeu d’échecs, comme d’autres disciplines qui véhiculent des valeurs positives, pourrait constituer un complément légitime et pertinent des activités éducatives que peuvent proposer les écoles.

Avec l’OMS, la ville accompagne près d’une quarantaine de clubs sportifs et associations, afin de rendre accessible toutes les pratiques sportives à tous les publics: du sport de loisir au sport de compétition, du sport d’entretien au  sport de haut niveau.

Photo_001.jpgLa création de Givors Echecs club vient renforcer cette offre car elle pourra permettre l’accès de la pratique des échecs auprès des publics qui en sont les plus éloignés pour des raisons sociales ou géographiques.

Photo_030.jpgGageons que cette passion des échecs pourra déboucher sur un développement important de cette discipline dans notre ville.

Après avoir remercié Michèle Grégoire, présidente du club, Raoul Vinot, secrétaire, Patrick Grégoire, trésorier, ainsi que toutes et tous ceux qui ont permis la création de cette nouvelle activité à Givors, j’ai tenu à transmettre tous mes encouragements aux membres du club d’échecs pour cette première saison sportive qui s’ouvre à partir d’octobre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page