Moulin Madiba : Une culture arc-en-ciel

Moulin Madiba : Une culture arc-en-ciel

 

 

 

Samedi 22 février, en présence de plus de 200 personnes, j’ai été particulièrement heureux d’inaugurer le nouveau Moulin MADIBA aux côtés de nombreux élus de la majorité municiale dont Solange Fornengo, adjointe chargée de la culture, et Ali Sémari, adjoint chargé de la construction et de l’entretien des bâtiments communaux, que j’ai grandement remercié pour leur forte implication dans la réussite de ce projet.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielJ’ai également tenu à remercier de leur présence Cécile Dindar, secrétaire Générale adjointe de la Préfecture du Rhône, Jean-François Marguerin, directeur régional des affaires culturelles Rhône-Alpes, le département du Rhône et plus particulièrement Michel Mercier et Danielle Chuzeville pour l’importante contribution de 1,6 M€.

Remercier l’ensemble des services qui se sont investis pour mener à bien cette réalisation, et plus partuculièrement Jean Charmion, Jean Nouia, Michel Chipier, Yoann Creton et André Vincent.

Remercier également la DRAC et les entreprises qui ont réalisé les travaux, Elodie et Marion qui ont réalisé la belle fresque « Madiba » du Moulin, les élèves du lycée Casanova qui ont assuré l’accueil, et les nouveaux locataires du Moulin.

Ce site, complètement repensé et transformé, est de l’avis unanime, tout simplement magnifique.

Sa réalisation, constitue l’aboutissement d’un long travail d’élaboration, de concertation et de longs travaux;

Regrouper dans un même espace les acteurs majeurs de la vie culturelle et les acteurs de toutes les mémoires est une idée profondément original.

La force de ce projet réside dans la volonté et le souci permanents de mettre à la disposition des associations, des services municipaux et des habitants de notre ville un nouvel espace entièrement dédié à la rencontre et à la découverte. Cet espace a pour ambition de contribuer au rapprochement et au brassage des talents, des générations et des compétences, et a pour ambition de favoriser le vivre ensemble dans ses dimensions autres, types culturelles et mémorielles.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielEn hébergeant la nouvelle Maison des jeunes et de la culture, le Musée de la résistance, et ses Amis, la maison des anciens combattants, l’association des Arts Plastiques, la direction des Affaires culturelles, les Archives municipales, et une toute nouvelle salle de spectacle, le moulin Madiba offre une co-location de qualité et les meilleures conditions d’études, de travail, de création et d’accueil aux différentes associations et à la population givordine.

Le moulin Moiroud, bâtiment historique, vestige de la longue activité meunière de notre ville, a été utilisé, au fil des ans, pour entreposer les biens communaux.

Le poids des années pesant aussi sur les infrastructures, la question du devenir du Moulin Moiroud se posait depuis plusieurs années.

Fallait-il démolir ? Fallait-il rénover ?

Longtemps ces options, bien différentes, mais toutes très onéreuses, furent hors de portée des moyens de notre ville.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielLe long désendettement de notre commune, associé à la transformation urbaine et économique de notre territoire, nous a permis de dépasser les lourdes conséquences de la désindustrialisation massive des années 60, et mobiliser les moyens financiers nécessaires pour réaliser ce projet de 3,8 millions euros.

Ce fut un pari ambitieux qui a été relevé avec succès, car lorsque l’on découvre ce qu’est devenu le vieux moulin Moiroud, nous pouvons dire sans fausse modestie qu’une nouvelle page d’histoire s’est écrit à Givors.

Bien évidemment, de nombreux défis ont dû être surmontés :

– D’abord, restaurer et réaménager ce site en cherchant à respecter et à valoriser son histoire et le patrimoine givordin qu’il représente.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-ciel- Ensuite, profiter de cette restauration pour oxigéner et régénérer tout un quartier en créant des liaisons nouvelles, en réindustrialisant les friches industrielles, et enfin en redonnant leurs vocations premières aux anciens aux jardins ouvriers.

Il est évident que ce projet culturel est un projet global qui a aussi été pensé pour redonner vie à tout un quartier.

Mettre à disposition un équipement culturel de cette importance, c’est également poursuivre et amplifier le travail engagé, depuis de nombreuses années, pour développer et adapter une offre culturelle de qualité, une offre culturelle qu a du sens et de la cohérence.

C’est aussi permettre à des acteurs et à des publics, qui se côtoient occasionnalemment, de pouvoir enfin se croiser et échanger dans les meilleures conditions de travail mais aussi de transmission, tant de la mémoire que du juste artistique.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielC’est aussi, et enfin, donner un nom à cet équipement. Un nom qui puisse être adopté unanimement tout en exprimant les valeurs fortes dont notre ville est pétrie.

Ces valeurs républicaines sont bien évidemment les valeurs de solidarité et les valeurs de combat contre toutes les discriminations.

Quel beau symbole que d’avoir donné le nom de MADIBA (Nelson Mandela) à ce pôle culturel du moulin Moiroud !

Quel beau symbole que ce nom, qui fait résonner les luttes pour toutes les libertés et qui s’adressent aujourd’hui, comme hier, à ce qu’il y a de meilleur en chacun de nous !

Quel beau symbole que ce nom, pour refuser tous les fanatismes, tous les racismes, toutes les haines et toutes les discriminations qui régulièrement menacent l’humanité de notre humanité !

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielQuel beau symbole que ce nom pour faire de cette structure un lieu d’excellence dans l’animation culturelle, un lieu de partage des mémoires et d’expression de  toutes les résistances !

Et enfin quel beau symbole que ce nom pour ne pas momifier Mandela afin de toujours mieux faire fructifier son héritage et prolonger les luttes qu’il mena pour un monde de liberté, de justice, d’égalité et de fraternité !

Nous vivons un contexte national difficile pour les collectivités locales et les populations. Un contexte de raréfaction de l’argent public et malheureusement, de plus en plus souvent, ce sont les budgets de la culture qui servent de variable d’ajustement.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielUn contexte où des repères essentiels se brouillent, avec une montée inquiétante :

-du chacun pour soi,

-du racisme, du rejet de l’autre et de la différence,

-de la confusion intellectuelle et du prêt-à-penser qui se complaisent tant de la bétise et la médiocrité.

Avec cette inauguration, la ville de Givors prend le parfait contrepied de cette réalité ambiante et des idées toutes faites qu’elle véhicule.

Il est toujours besoin de rappeler que notre constitution républicaine et la déclaration universelle des droits de l’Homme font de l’accès à la culture l’un des trois piliers de la citoyenneté.

Alors que tant de MJC sont en souffrance, l’installation de la nouvelle maison des jeunes et de la culture au Moulin Madiba est exemplaire quant à une volonté partagée de favoriser l’éducation populaire.

Favoriser l’éducation populaire comme un investissement public en faveur des arts et de la culture avec pour finalité un bénéfice net et une sacrée valeur ajoutée pour chaque individu et au delà pour toute la société.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielAinsi, avec le Moulin Madiba, l’action politique, au sens noble du terme, se doit de soutenir et favoriser :

•tout ce qui peut contribuer à une éducation citoyenne de qualité qui est facteur d’inteligence humaine,

•tout ce qui peut contribuer au partage des richesses culturelles qui sont un formidable vecteur d’épanouissement humain et de compréhension mutuelle,

•tout ce qui peut contribuer au devoir de mémoire qui est un facteur de rencontre intergénérationnelle et d’engagement citoyen pour combattre toute forme de discrimination afin que jamais ne puisse se reproduire les heures les plus sombres de notre histoire.

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielIl y a quelques semaines, Givors a eu le plaisir de recevoir Monsieur Marguerin, directeur régional de l’action culturelle. J’ai été particulièrement attentif aux propos tenus par monsieur Marguerin, propos que je partage :

« Trop souvent dans notre société on en vient à confondre culture et art avec diverstissement ».

Le divertissement c’est effectivement ce qui permet de se divertir et d’oublier, un moment, sa condition pour en tirer un peu de bonheur.

Au contraire, la culture, c’est quelque chose qui nous modifie, qui nous permet de gagner en liberté et en autonomie afin de mieux comprendre le monde qui nous entoure et, po

Moulin Madiba : Une culture arc-en-cielNous vivons dans une société qui est toujours en mode de mutation accélérée où rien n’est immuable, comme en témoigne, malheureusement, la fermeture de l’association de la Maison du fleuve Rhône.ur les plus militants, d’agir pour rendre ce monde meilleur.

Mais comme en témoigne également l’ouverture de ce Moulin Madiba.

Rien est immuable et, chaque jour, nous sommes confrontés aux choix multiples qui s’offrent à nous.

Alors que tout pousse au repli sur soi, à l’individualisme et à la médiocrité télévisuelle.

Nous pouvons faire le choix de la « Cocalisation » des esprits ou faire le choix de la cultu

Moulin Madiba : Une culture arc-en-ciel•Résister à la bétisere, de l’éducation populaire et du devoir de mémoire en donnant ainsi raison à Lucie Aubrac qui était venue dire, à Givors, que le verbe « résister se conjugue toujours au présent ».

•Résister à l’intolérance

•Résister au populisme et à la démagogie

Resister, c’est finalement donner raison à Nelson Mandela quand il disait : « que l’éducation et la culture sont des outils de résistance, d’émancipation et de liberté. Et qu’en faisant briller notre lumière, nous offons aux autres la possibilité d’en faire autant ».

C ‘est à l’évidence le bon chemin pour donner du sens à la vie humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page