Une taxe sur les transactions financières très rentable

Une taxe sur les transactions financières très rentableSelon étude réalisée par le cabinet de conseil Sia Partners pour le magazine économique Challenges, une taxe sur les transactions financières appliquée à l’échelle européenne pourrait rapporter entre 9,6 et 24,4 milliards d’euros à la France.

Dans tous les scénarios envisagés par le cabinet de conseil, la taxe sur les transactions financières pourrait se révéler bien plus rentable que prévu.

C’est une nouvelle démonstration
– que les richesses créées n’ont jamais été aussi importantes,
– qu’une partie de plus en plus grande d’entre elles sont stérilisées dans la spéculation,
– et qu’il est possible de les taxer pour réorienter l’utilisation des richesses vers l’humain et l’économie réelle.

L’argent existe pour faire fonctionner les services publics, valoriser les territoires, répondre aux besoins des populations, et relancer l’économie réelle productrice d’emplois.

L’argent existe et il n’est pas caché derrière le poste du fonctionnaire que l’on veut supprimer pour faire quelques économies ou derrière les prestations sociales, pensions de retraite ou allocations chômage qui fondent notre solidarité nationale.

L’argent existe et il n’est pas caché derrière le bureau de poste, la maternité ou le service des urgences qu’il faudrait fermer pour entrer dans un cadre financier compétitif.

L’argent existe et il n’est pas camouflé dans la trésorerie des collectivités locales qui verront leurs dotations d’État amputées de 3,7 milliards d’euros en 2015.

L’argent existe, encore faut-il engager les mobilisations et prendre les mesures nécessaires afin de taxer le capital et les dividendes, qui ne produisent aucune richesse réelle et ne bénéficient qu’à quelques uns au détriment du plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page