L’artiste international Erro expose ses oeuvres à Givors

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à Givors

Samedi 15 novembre, j’ai assisté au vernissage d’une exposition inédite à Givors « Erró, un monde d’images ».

À cette occasion, j’ai tenu à remercier :

– Thierry Raspail, directeur du Musée d’Art Contemporain de Lyon,

– Solange Fornengo et Déborah Stienne, conseillères municipales chargées de la culture, du patrimoine, du tourisme, des fêtes et évènements,

– les services qui ont travaillé à cette belle exposition, le groupe Art ô Vern’ et les participants.

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à GivorsL’artiste international Erro expose ses oeuvres à Givors

 
Cette magnifique exposition à la Mostra de Givors est rendue possible grâce au partenariat de la ville avec le Musée d’Art Contemporain de Lyon qui propose du 3 octobre 2014 au 22 février 2015 une rétrospective des œuvre d’Erró.

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à Givors

 

 
L’occasion d’admirer quelques-unes des magnifiques œuvres de l’artiste pour une exposition inédite à Givors du 15 novembre au 13 décembre 2014, qui traduit le rayonnement grandissant de notre ville au cœur de la métropole.

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à GivorsL’artiste international Erro expose ses oeuvres à Givors

 

 

Dans une société et un monde en mutations accélérées qui connaissent certaines dérives alarmantes liées

•à une marchandisation à outrance,

•à un prêt-à-penser standardisé,

•à des régressions du respect de la liberté de création,

la culture constitue plus que jamais un moyen formidable de s’émanciper et de résister.

« L’éducation et la culture sont des outils de résistance, d’émancipation et de liberté. En faisant briller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant » disait Nelson Mandela, à qui la ville de Givors a rendu hommage avec son nouveau pôle culturel Madiba.

Voilà en une phrase toute la détermination qui anime notre municipalité pour proposer une offre culturelle riche, diverse et accessible à toutes et à tous.

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à GivorsCette volonté se heurte de plein fouet à un contexte national de réduction massive de la dépense publique, avec la culture, trop souvent considérée comme un supplément d’âme, qui sert de variable d’ajustement.

La perte sèche pour une ville comme Givors est estimée à 800 000 € par an !

Autre élément très inquiétant de ce contexte national, la réforme territoriale programme la suppression de la clause de compétence générale qui ne permettra plus des co-financements de différentes collectivités locales, ce qui va remettre en cause toute une série d’actions dans le domaine culturel.

Cet engagement fort pour une culture pour tous rencontre également des oppositions importantes, à l’exemple des propos scandaleux tenus lors du conseil municipal dernier par certains élus d’opposition à l’égard d’une exposition réalisée par une artiste plasticienne lyonnaise (Natacha Mégard),

Plus généralement un climat dangereux d’intolérance, de parti pris, de jugement sommaire et haineux se développe dans notre pays, à l’exemple

•des premières mesures prises dans certaines villes dirigées par le FN, comme à Hayange avec une œuvre décriée, repeinte et finalement délocalisée,

•de l’oeuvre The Tree de Paul McCarthy vandalisée à Paris.

Face à ce contexte de crise sociale, économique, mais aussi morale et politique, la municipalité de Givors est pleinement mobilisée pour trouver les financements et les partenariats permettant de poursuivre son important effort consacré à une culture de qualité pour tous, que ce soit par

•son important budget consacré à la culture,

•ses nombreux équipements mis à disposition,

•sa volonté de travailler en direction des écoles, des quartiers, des associations,

Il s’agit de favoriser tout ce qui peut contribuer à une éducation citoyenne de qualité qui est facteur d’intelligence humaine, de citoyenneté et de vivre ensemble.

De favoriser tout ce qui peut contribuer au partage des richesses et des diversités culturelles qui sont un formidable vecteur d’épanouissement humain et de compréhension mutuelle, à l’exemple de cette magnifique œuvre d’Erro.

L’artiste international Erro expose ses oeuvres à GivorsNé en Islande en 1932, Erró vit et travaille à Paris depuis 1958.

Il est connu internationalement pour ses peintures souvent gigantesques constituées de collages d’images.

À travers ses collages et tableaux, il s’est fait le témoin de l’histoire du 20ème siècle et en offre une vision critique et satirique, pleine de couleurs, de polysémie et d’humour accessible à tous.

« On est cerné par les images, il est impossible de leur échapper. Il me semble que je suis comme une sorte de chroniqueur, de reporter, qui rassemblerait toutes les images du monde, et que je suis là pour en faire la synthèse. » Erro

– Une image non pas superficielle et standardisée,

– une image non pas tronquée et imposée,

– une image non pas étouffant l’esprit critique et tétanisant la sensibilité,

– une image non pas instrumentalisée et dominatrice,

– mais un monde de l’image nourrissant l’imagination, l’esprit critique, l’intelligence, la mise en cohérence, la perspective, la motivation d’apprendre, de partager et d’agir.

Comme le disait Picasso « un tableau ne vit que par celui qui la regarde ».

Alors que nous venons de recevoir des images extraordinaires venues du fond de l’univers d’une comète sur laquelle s’est posé le robot Philae, le monde de l’image invite à la beauté, à la connaissance, à la mise en cohérence, à la profondeur, à la richesse individuelle et collective.

C’est ce à quoi nous invite l’œuvre d’Erro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page