MJC de Givors : 50 ans d’actions citoyennes

MJC de Givors : 50 ans d’actions citoyennesAvec Christiane Charnay, première adjointe, et de nombreux élus, nous avons participé ce week-end aux animations et aux débats organisés par la MJC de Givors à l’occasion de son 50ème anniversaire.

Créées en 1948 par André Philip, les Maisons des Jeunes et de la Culture sont un héritage du mouvement progressiste, ouvrier et humaniste issu du Front populaire, de la Résistance et de la Libération.

•Les congés payés et les acquis sociaux et démocratiques obtenus par le monde du travail,
•le grand rôle joué par la jeune génération dans le combat contre l’occupant,
•le droit de vote des femmes,
•le développement du mouvement associatif,
•le bouillonnement culturel de l’après guerre dans le cinéma, la littérature ou le théâtre,

Toutes ces profondes évolutions de la société française ont posé de façon nouvelle la question de la démocratisation de l’accès aux loisirs, à la pratique sportive, à l’éducation, à la culture et à la citoyenneté.

Le mouvement des MJC s’est peu à peu propagé et a trouvé dans notre ville une terre d’accueil et de mission propice, avec la création en 1964 de la  MJC de Givors.

Les municipalités de l’époque, dirigées par Camille Vallin, Paul Vallon et Marie-Antoinette Goubelly, s’étaient engagées dans un effort sans précédent pour aménager et équiper la ville et développer l’action sociale dans tous les domaines.

C’était l’époque de la construction de nouvelles écoles, de la création des premières crèches, des classes de neige, des équipements sportifs et culturels, des centres aérés et des colonies de vacances, de l’ouverture de la Bourse du travail et de la nouvelle maison des jeunes et de la culture de Givors, rue des Tuileries.

Loisirs et culture étaient les maîtres mots de ce lieu d’échange ouvert à tous et géré par ses adhérents.

De nombreuses activités y étaient proposées et très vite il a fallu agrandir ses locaux.

Subventionnée par la ville, la MJC ne bénéficiait d’aucun financement de l’État.

Au fil des ans, la MJC de Givors a développé ses activités et son rayonnement, en cultivant sa mission de structure de proximité dédiée à l’éducation populaire et en portant des initiatives innovantes.

50 ans d’implication au service des jeunes mais aussi des moins jeunes de notre ville, en mettant à disposition une multitude d’activités, d’animations et de projets ouverts à tous.

50 ans de dévouements, d’efforts et de bénévolat au service de l’intérêt général, de la citoyenneté et du vivre ensemble.

50 ans d’une vie pleine, intense et passionnante, au cœur du dynamisme de notre ville.

En 50 ans notre société a bien changé et elle est aujourd’hui profondément percutée par un contexte de crise qui s’aggrave, des choix politiques d’austérité aux conséquences désastreuses et des dérives particulièrement préoccupantes qui remettent en cause

•    nos valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité,
•    l’action politique et publique au service de l’intérêt général,
•    l’engagement bénévole au service des autres,
•    le respect des différences et le refus des discriminations de toutes sortes,
•    l’accès aux savoirs, aux cultures et aux loisirs,
•    bref, tout ce qui charpente la riche notion citoyenne d’éducation populaire.

Les collectivités locales, les services publics et les associations sont tout particulièrement exposés à la baisse des financements, à l’aggravation des difficultés des populations et à la désintégration de tout ce qui cimente le vivre ensemble.

Les collectivités locales font ainsi face à une amputation sans précédent des dotations d’Etat, avec un trou à combler de 800 000 € pour la ville de Givors en 2015 et une perte cumulée de 5 millions d’€ d’ici 2017.

– Comment une telle situation ne pourrait-elle pas avoir de graves conséquences pour les associations, qui elles-mêmes font face à une crise du bénévolat et à une diminution de leurs ressources?

– Et comment ne pas être révolté par le fait que les élus FN de Givors contestent ouvertement les activités de la MJC de Givors et la subvention municipale qui est attribuée ?

– Comment ne pas être révolté par les décisions prises dans des villes dirigées par le FN qui suppriment purement et simplement des subventions à des centres sociaux et à des associations d’intérêt général, en affirmant une volonté de régenter les activités et les programmes de ces structures ?

Nous sommes bel et bien entrés dans une nouvelle époque historique où rien n’est immuable, où ce qui a pu être obtenu et construit au fil du temps peut être remis en cause par un contexte, des décisions et des évolutions aux effets désastreux.

A Givors, ville de résistance, d’innovation et d’action, ville de tradition humaniste et progressiste, la municipalité a choisi de faire face et de continuer de soutenir toutes celles et ceux qui, comme la MJC de Givors, travaillent en toute indépendance au bien commun, développent la solidarité, l’esprit critique, l’action de proximité au service de tous, les valeurs de laïcité et de citoyenneté, le lien social et l’intelligence collective.

Celles et ceux qui ont vécu la naissance de la MJC de Givors doivent ainsi mesurer les évolutions et transformations de la Maison.

Des quelques activités lancées en 1964, ce sont aujourd’hui des dizaines d’animations et d’évènements qui sont proposés aux plus de 550 adhérents et à l’ensemble des Givordines et des Givordins.

Des activités sportives et de détente, avec de nombreux cours de danse et d’initiation à la pratique sportive.

Des actions citoyennes de prévention et de sensibilisation, les fresques qui mobilisent et responsabilisent nos jeunes, les débats comme celui de ce soir sur l’éducation populaire.

Des activités culturelles avec la prestigieuse Foire à la paperasse, la plus importante de France et qui en est à sa 36ème édition, les cinémas en plein air, les cours dans plusieurs disciplines et des animations pour les familles.

Et de nouveaux locaux inaugurés il y a quelques mois, au sein du Moulin Madiba, conçu pour fédérer les publics, les disciplines et les acteurs sur les thématiques de la culture et de la mémoire.

Tout au long de ce demi-siècle, des milliers de Givordines et de Givordins ont ainsi bénéficié des activités organisées par la MJC, qui participe ainsi au dynamisme local et contribue à la richesse associative de notre ville.

Voilà pourquoi les valeurs, les objectifs et les actions portés par le projet des MJC sont plus actuels que jamais dans la perspective d’une société de progrès
– une société non pas « rêvée »,
– mais une société qu’il faut construire ensemble au quotidien, sur le terrain, avec patience et minutie, dévouement et professionnalisme, comme le fait la MJC depuis 50 ans.

Dans cette dynamique au service des populations, la municipalité de Givors continuera d’être aux côtés de la MJC, dans le strict respect de son indépendance, notamment à travers la subvention annuelle et la mise à disposition d’équipements.

Merci donc

– aux élus qui votent les budgets,
– au président de la MJC, Jérôme Tougouchi, et au directeur, Daniel Bray, pour le travail réalisé, ainsi que tous les responsables de la MJC qui se sont succédé,
– aux membres du conseil d’administration, les animateurs, les éducateurs, les adhérents et tous les bénévoles, pour leur implication et leur dévouement au service de l’association,
– aux jeunes et à tous les publics qui fréquentent la MJC,

André Philip, fondateur des MJC à Lyon, disait :

« La culture est essentiellement un éveil, surtout un art de vivre la vie de tous les jours, dans toutes ses dimensions. Une prise de conscience et des responsabilités afin de se mettre en état de comprendre et d’agir. »

Il fait ainsi partie de nos responsabilités de faire vivre cette culture, cette société et cette vision de la vie afin de contribuer à ce que chacune et chacun puisse comprendre et agir de lui-même.

Joyeux anniversaire à la MJC de Givors et pleine réussite pour les 50 ans à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page