30 juin 2015

Repartition des richessesLa concentration des richesses nuit à la croissance

Des économistes du Fonds Monétaire International (FMI) ont publié une étude appelant à la redistribution des richesses :
● Plus les riches s’enrichissent, plus faible est la croissance (si les 20 % les plus riches augmentent leur fortune de 1 %, le PIB mondial baisse de 0,08%)
● Moins il y a de syndiqués, plus le revenu des 1% les plus riches augmente.
● La flexibilisation du travail accroît les inégalités.

Ces économistes préconisent
– davantage de taxes sur le patrimoine,
– et un renforcement de la lutte contre l’évasion fiscale.

L’argent existe, mais il faut une véritable ambition politique pour réorienter les richesses dans l’économie réelle et dans les territoires au service des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page