7 juillet 2015

Emprunts toxiquesSaisi par la commune de Saint-Cast-le-Guildo (Côtes-d’Armor), le tribunal de grande instance de Nanterre, par un jugement du 26 juin 2015, vient de faire condamner le groupe bancaire Dexia pour un « manque d’informations délivrées au client ».

En cause : L’emprunt structuré de 3,6 millions d’euros souscrit en 2007 pour 28 ans par cette commune de 3500 habitants pour aménager un port, dont le taux d’intérêt, calqué sur la parité euro/franc suisse, n’a cessé d’augmenter.

De 3,99 % au départ, il est passé à plus de 24 % aujourd’hui!

La commune a obtenu que lui soit remboursée la moitié des intérêts soit 826.206 €.

Plusieurs années après la crise financière qui a fait tomber comme des dominos les systèmes spéculatifs (subprimes…), le danger d’étranglement pour nos institutions est loin d’être écarté, et ce sont les budgets locaux, le financement public local, la démocratie locale qui s’en ressentent durement : « la hausse du franc suisse, c’est un collège en moins pour la Seine-Saint-Denis » a déclaré le président du département de Seine-Saint-Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page