71ème cérémonie en hommage au groupe Manouchian

.CeremonieManouchian_m

Samedi 21 février, j’ai participé, comme chaque année, avec les élus de la majorité municipale à la cérémonie en hommage au groupe Manouchian, en présence d’une assistance nombreuse dont
– Paul Vallon, Président de l’ANACR, et Marie-Jo Ablondi, co-présidente du Musée de la Résistance,
– Roland Segear, Président de l’association des membres de la Légion d’Honneur décorés au péril de leur vie,
– Luc Tchoulfian, Président de la communauté arménienne de Chasse-sur-Rhône/Givors,
– et des Givordines et Givordins.

Il y a 71 ans, le 21 février 1944, au Mont-Valérien, les membres du Groupe Manouchian, tous d’héroïques résistants tombent sous les balles d’un peloton d’exécution de l’armée nazie.

.IMG_0493_m

Quelques jours plus tôt, le 15 février 1944, 70 résistants et opposants à l’occupant furent fusillés lors de la première exécution massive au Mont-Valérien.

La barbarie nazie aura ainsi fait plus de 1 000 victimes au Mont Valérien entre 1941 et 1944.
Olga Bancic, juive d’origine Roumaine, seule femme du groupe Manouchian, sera quant à elle décapitée à la hache le 10 mai à Stuttgart, le jour de son 32ème anniversaire.

.IMG_0510_m

Au cours de la seconde Guerre mondiale, des hommes et des femmes, de toute confession religieuse ou athée, des gaullistes, des communistes, des républicains, tous étaient unis et avaient fait de leur différence le ciment de leur combat contre le fascisme et le nazisme.

Aujourd’hui encore plus qu’hier, il est important de se souvenir que ce sont des Françaises et des Français mais aussi des Arméniens comme Manouchian, des Roumains, des Espagnols, des Italiens, des Africains, et tant d’autres, qui ont donné leur vie pour notre patrie et qui ont donné sens aux devises républicaines inscrites au fronton de nos mairies :

.IMG_0504_m
● la liberté face à l’occupation et au fascisme,
● l’égalité face à la discrimination, au racisme et à l’antisémitisme,
● la fraternité et la solidarité face à la division et au communautarisme.

Plus de 70 ans plus tard, dans le flot d’une actualité toujours plus dramatique, le sacrifice du groupe Manouchian nous rappelle également combien nous devons rester vigilants face à toutes les haines et à tous les extrémismes, face à toutes les tentatives de division et d’exclusion.
.IMG_0489_m
Ainsi, le devoir de mémoire ne se résume pas seulement à rendre justice aux victimes des dizaines d’années après.

Le devoir de mémoire c’est également savoir s’opposer à toutes les atteintes aux libertés et aux discriminations au moment où elles se passent.
Un devoir de mémoire qui doit faire partie des actes quotidiens que nous devons mener collectivement et individuellement afin de promouvoir la tolérance, et le respect de l’autre, l’amitié entre les peuples et les cultures, et bien évidemment nos valeurs républicaines de Liberté, d’Egalité, de Fraternité et bien sûr de Solidarité.
.CeremonieManouchian2_m

.CeremonieManouchian3_m

.CeremonieManouchian4_m
.CeremonieManouchian3_m
.CeremonieManouchian2_m

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page