Adieu veaux, vaches et aéroports

Après avoir vendu l’aéroport de Toulouse, l’Etat veut se débarasser des 60% de capital qu’il détient dans les sociétés gestionnaires des aéroports de Nice et Lyon.

Ces privatisations seront autorisées par la fameuse loi Macron, dés que celle -ci sera validée par le Conseil constitutionnel.

A l’évidence, ce n’est ni une bonne chose pour le service public, ni pour les usagers et encore moins pour les salariés.

Alors un seul mot: BRAVO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page