Cérémonie républicaine en l’honneur de Laurent Decourselle

Laurent Decourselle 1Mercredi 25 janvier, en présence de Xavier Inglebert, préfet délégué à l’égalité des chances, de Céline Eichenberger, nouvelle déléguée du préfet à l’égalité des chances de Givors, et de nombreux élus, j’ai eu le plaisir de procéder à une cérémonie en l’honneur de Laurent Decourselle, qui a rempli les fonctions de délégué du préfet à l’égalité des chances sur le territoire givordin durant 8 ans.
Sa mission ? Renforcer la présence de l’État dans les territoires, faciliter la mise en œuvre de la Politique de la ville, et améliorer la coordination entre les services de l’État et les collectivités territoriales : à l’évidence, le défi n’était pas simple.

Surtout dans le contexte actuel qui voit le lien social se déliter, où l’individu se comporte de plus en plus comme un consommateur du service public.

Un double recul de la vie en société et de la notion d’intérêt général, qui provoque régulièrement de nouvelles cassures entre l’opinion publique et les institutions républicaines avec les conséquences dramatiques que l’on connaît. : repli sur soi, montée des populismes et des extrémismes …

Nous connaissons dans notre pays une situation politique, sociale, économique, et démocratique grave : crise économique, politiques d’austérité, augmentation du coût de la vie sont autant de phénomènes qui rendent plus difficile la vie des habitants. Avec les attaques récurrentes contre les services publics et les droits sociaux, nombre de nos acquis historiques sont remis en questions, et dans la tourmente nos repères sont de plus en plus flous.

Nous ne pouvons nous résoudre à contempler le déchirement du vivre-ensemble :
– c’est pourquoi il est nécessaire de montrer que chaque personne est digne d’intérêt et que chacun participe à la richesse de notre société ;
– c’est pourquoi nous devons aller chercher les talents où ils se trouvent, en démontrant qu’aucun territoire n’est abandonné par la République.

Cette question essentielle nous concerne tous :
• L’État,
• les formations politiques,
• les responsables institutionnels,
• les chefs d’entreprise,
• les acteurs de la vie culturelle, sportive et associative,
• enfin, toutes celles et tous ceux qui se démènent aujourd’hui pour entretenir le lien social et produire de la citoyenneté.

Les mots ne suffisent pas ; seuls comptent les actes de celles et ceux qui ont les mains dans le quotidien.

Les mains dans le quotidien, Laurent Decourselle les a eues en permanence pour appliquer la force de la proximité et celle de la disponibilité.

Pendant 8 ans, Laurent Decourselle a agi sur le territoire givordin, notamment dans les différents quartiers prioritaires de Givors et de Grigny.

8 ans de travail, de dévouement au service de la collectivité.
8 ans de relations humaines, tissées et nouées avec patience auprès des différents acteurs qui au début se demandaient ce que cherchait ce préfet, ce préfet délégué, et pour les plus avertis ce délégué du préfet toujours présent et attentif aux propos et propositions.

8 années, pendant lesquelles Laurent Decourselle nous a fait profiter de ses qualités humaines. Efficace, sincère, loyal, mais aussi attentif et d’une grande disponibilité, Laurent Decourselle est à nos yeux un véritable militant de la République.

Un militant de la République, qui avec d’autres peuvent faire reculer les inégalités qui menacent notre société.

Un militant de la République, qui avec d’autres peuvent faire reculer les extrémismes, les fanatismes et tous les intégrismes qui minent les fondements de notre pacte républicain et menacent chaque jour la concorde sociale.

Un militant de la République, qui avec d’autre peuvent faire fructifier la part d’humanité qui est en chacune et chacun d’entre nous afin de la mobiliser au service de l’intérêt général et de notre pays.Laurent Decourselle 3

Un militant qui agit pour que notre République laïque demeure une République vivante et donne chaque jour du sens à ses valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

Il a toujours su prendre en compte les réelles difficultés et spécificités du territoire Givordin. Et dans le contexte de baisse des dotations de l’État aux collectivités territoriales, il a su permettre à Givors de poursuivre son action dans le cadre de la Politique de la ville.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page