Comité directeur de l’AMF : Les maires renforcent la pression contre la baisse des dotations d’Etat

Comité directeur AMF (21 janvier 2016)J’ai participé aujourd’hui au comité directeur de l’Association des Maires de France (AMF), dont je suis vice-président, en présence de nombreux maires et élus de toute la France, avec de nombreux sujets d’actualité et des propositions pour continuer à maintenir et à développer les services publics dans un contexte de baisse historique des dotations d’État aux collectivités territoriales, confirmée dans le Projet de Loi de Finance 2016.

Les élus locaux sont déterminés à « faire cause commune » et à engager les mobilisations nécessaires pour contester cette baisse des dotations
– qui remet en cause l’existence même des communes,
– qui démantèle le tissu de services publics de proximité utiles et indispensables aux populations,
– qui asphyxie le dynamisme économique local,
– et qui porte gravement atteinte à l’aménagement et à l’avenir des territoires.

Comité directeur AMF (21 janvier 2016)2En effet, comme vient de le préciser l’étude « Territoires et finances 2015 » réalisée par l’Association des maires de France et La Banque postale, ce contexte difficile se traduit pour l’ensemble des communes par

une 4ème année consécutive de chute de l’épargne brute (-4,4% en 2015 après -9% en 2014), générée par des dépenses de fonctionnement, et notamment les frais de personnel (+2,7% en 2015), qui augmentent plus vite que des recettes de fonctionnement lourdement impactées par la baisse des dotations de l’Etat (-7,4% en 2015),

une nouvelle baisse de -7,8% des dépenses d’investissement (après -14,1% en 2014),

et des projections financières 2014-2019 particulièrement sombres, avec une dotation générale de fonctionnement en chute de -28%, une épargne nette amputée des 2/3 et un repli de l’investissement de près de -25%.

AMFAprès avoir souligné l’impact désastreux de ces baisses de dotations d’État sur la fiscalité locale et les capacités d’investissement des communes, les membres du Comité directeur de l’AMF ont rappelé que les communes représentent, avec les intercommunalités, 60% de l’investissement public, estimant l’impact de la baisse des investissements locaux à 0,6 à 0,8 point de croissance.

Les maires de France sont déterminés à amplifier leur mobilisation pour tenter d’obtenir une révision du calendrier et du montant des baisses de dotations de l’Etat aux collectivités territoriales.

« Nous ne lâcherons rien, nous maintiendrons la mobilisation et nous allons l’amplifier » fut le mot de conclusion des membres du comité directeur de l’AMF qui s’est tenu aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page