Contrat de plan Etat-Région 2015 – 2020: Priorité au transport collectif

.contratplanEtatRegion_m

Le contrat de plan État/Région Rhône-Alpes 2015-2020 a été présenté mardi 24 février par M. Carenco, préfet de région préfet du Rhône, M. Queyranne, président de la région, M. Collomb, président de la métropole, au cours d’une conférence de presse à laquelle je participais en ma qualité de vice-président de la métropole de Lyon des déplacements et de l’intermodalité.

La programmation et le financement pluriannuels inscrits dans de ce contrat représentent des projets de première importance pour nos territoires et leurs habitants : 3,5 milliards € pour la région, dont 640 M€ pour la Métropole de Lyon.

Je me réjouis que, sur l’enveloppe prévue à la métropole, près de 443 M€ soient consacrés à des projets d’envergure pour améliorer et développer les modes de transports et de déplacements. 421 M€, soit 95% de l’enveloppe, sont ainsi consacrés au transport collectif, avec des investissements très importants concernant le nœud ferroviaire lyonnais pour rénover en profondeur la gare de la Part-Dieu, développer la gare de Perrache et la plate-forme de Vénissieux/Saint-Priest, et renforcer les capacités du réseau ferroviaire.

Concernant le volet routier (21,7 M€), je me réjouis également que la requalification de l’A47 dans la traversée de Givors soit officiellement inscrite dans ce contrat de plan État/Région et bénéficie d’un financement important pour réaliser enfin des protections et des aménagements bénéfiques pour le cadre de vie des riverains et l’amélioration des liaisons inter quartiers.

Malgré un contexte national très difficile de raréfaction de l’argent public, une volonté politique est ainsi contractualisée entre l’État, la Région Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon, afin de continuer à :

• Développer une offre de transports en commun qui soit performante et de qualité pour répondre aux besoins des populations, afin de mettre à disposition une véritable alternative au tout routier et faire reculer la congestion automobile dans notre agglomération.

• Amplifier l’effort en matière de développement durable, pour une métropole soucieuse de préserver l’environnement, d’améliorer le cadre de vie des habitants, de renforcer la desserte des différents pôles d’activité de nos territoires, et d’affirmer le rayonnement de notre agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page