Depuis de nombreuses années, les communistes défendent les filières agricoles et vinicoles

EleveursDans un communiqué de presse, publié le 22 juillet, les sénateurs communistes dont Cécile Cukierman, cheffe de file des communistes pour les régionales, annoncent qu’ils déposeront à la rentrée une proposition de résolution destinée à encadrer la grande distribution, qu’ils accusent de « ruiner les agriculteurs ».

Les sénatrices et sénateurs du groupe communiste formulent, depuis plusieurs années, des propositions concrètes qui permettraient d’encadrer réellement les pouvoirs exorbitants des distributeurs.

Récemment, dans le cadre du projet de loi « Macron », ils ont déposé des amendements demandant l’instauration d’un coefficient multiplicateur élargi à tous les produits agricoles périssables ou encore l’autorisation pour les interprofessions à définir des prix minimum indicatifs dans le cadre d’une conférence biannuelle rassemblant les producteurs, les fournisseurs et les distributeurs, ainsi que l’ensemble des syndicats agricoles. Aucun n’a été retenu par le ministre et la droite majoritaire au Sénat n’en a voté aucun !

« Pourtant, il est plus que jamais nécessaire de constituer un « filet de sécurité » pour une profession en détresse. Il faut protéger le secteur agricole de la volatilité des marchés et des appétits insatiables des grandes centrales d’achat. Il faut le soustraire aux logiques purement marchandes, à commencer, par le périmètre des négociations sur l’accord transatlantique de libre-échange. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page