Distinction républicaine pour la première adjointe de Givors

Remise de la médaille de Chevalier de l'ordre national du mérite à Christiane Charnay, 1ère adjointe (3)Vendredi 22 janvier, la première adjointe de Givors, mon amie Christiane Charnay, a été élevée au grade de Chevalier de l’ordre national du mérite, au titre du ministère de la décentralisation et de la fonction publique.

J’ai eu le plaisir de lui remettre cette distinction républicaine, en ma qualité de maire de Givors, décoré de la Légion d’honneur et de l’ordre national du mérite.

Retrouve ci-dessous mon intervention :

Remise de la médaille de Chevalier de l'ordre national du mérite à Christiane Charnay, 1ère adjointe (7)Si 2015 a été une année particulièrement horrible, ce mois de janvier 2016 a certainement une saveur toute particulière pour notre amie Christiane :

– Elle a fêté ses 60 ans, il y a seulement 2 jours,
– Elle est en retraite à la fin du mois,
– Elle vient de voter un BP avec des baisses d’impôt,
– Et, dans quelques instants, elle sera élevée au grade de Chevalier de l’ordre national du mérite, au titre du ministère de la décentralisation et de la fonction publique.

Dire que je suis très honoré de procéder, aujourd’hui, à la remise de cet insigne est quelque chose qui est loin de la réalité.

  • Christiane, c’est d’abord la camarade rencontrée dans les mobilisations et les luttes de la CGT.
  • Christiane, c’est ensuite l’amie avec qui j’ai noué une relation amicale et fraternelle.
  • Et enfin Christiane c’est l’élue proche du terrain et des gens.

Bref Christiane fait partie de ces personnalités qui représentent une véritable chance de les avoir rencontrées.

Née à Givors un 20 janvier, au siècle dernier, Christiane est issue d’une longue famille Givordine et a grandit aux côtés de ses 2 sœurs, Éliane et Pascale, et de son demi-frère Éric, présents parmi nous aujourd’hui.

Elle effectue toute sa scolarité à Givors, à l’école Joliot Curie puis au collège des Vernes et enfin au lycée de Saint Romain en Gal car à l’époque il n’y avait pas de lycée à Givors.

A l’âge de 17 ans, elle fait quelques petits boulots parallèlement à ses études. Elle devient animatrice au centre aéré de la Rama, sans savoir qu’elle allait consacrer toute une partie de sa vie à la collectivité de Givors, à ses habitants, et surtout à ses enfants.

A la fin de ses études, elle intègre la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, et la même année, elle adhère à la CGT, engagement qui se poursuit encore aujourd’hui.

En 1975, elle se marie avec Patrice, artisan givordin (40 ans de mariage), et ils ont deux enfants : Ludovic et Noémie qui a décidé de se marier le 31 décembre 2015. Patrice et Christiane ont aujourd’hui 4 petits enfants.

C’est au début des années 90 que j’ai rencontré Christiane, au sein de l’Union départementale CGT, alors qu’elle était déléguée syndicale d’un grand service public et moi responsable permanent de la CGT du Rhône.

En 1995, je constitue ma première liste aux élections municipales et c’est tout naturellement que je lui propose d’intégrer l’équipe alors qu’elle était déjà très investie sur le territoire givordin comme syndicaliste, bénévole du club de rugby, et présidente de la Bourse du Travail.

Il m’apparaissait primordial alors qu’une givordine, dynamique et compétente comme elle, puisse mettre son expérience au service de Givors et de ses habitants.

Nos convictions et notre volonté communes de mener une politique locale au service des Givordines et des Givordins nous ont ainsi conduits à mener d’importants projets au sein d’une équipe municipale riche autant par la diversité de ses membres que par la diversité progressiste et républicaine qui la compose.

Depuis, Christiane poursuit son engagement au service de l’intérêt général, avec opiniâtreté.
– d’abord comme conseillère municipale chargée de l’action sociale et de la petite enfance, de 1995 à 2001,
– comme première adjointe, en charge de la petite enfance, de la prévention et de la sécurité, de 2001 à 2008,
– comme première adjointe, en charge de l’éducation, de l’insertion et de la formation, de 2008 à 2014,
– et comme première adjointe, en charge de la Politique de la Ville, de la démocratie participative et des commerces, depuis 2014.

En 20 ans de mandat et de dévouement au service des autres, Christiane a accompli un important travail qui a eu des résultats concrets pour Givors.
Parmi les réalisations avec les municipalités successives, on peut notamment citer (car la liste est trop longue) :

● le développement et la modernisation des structures de crèche et de la politique de la petite enfance avec la nouvelle crèche Marie-Antoinette Goubelly et les 2 Relais d’Assistants Maternels, à Bans et au centre-ville et une nouvelle crèche va être construite d’ici fin 2018 dans le quartier des Plaines

● la mise en place de tarifs parmi les plus attractifs du département pour la restauration scolaire et les activités périscolaires afin de palier les difficultés que connaissent nos concitoyens et l’impérieuse nécessité de faire preuve de solidarité dans les situations les plus difficiles,

● la construction des restaurants scolaires à Liauthaud et Langevin, et l’important plan de rénovation et de modernisation des écoles pour lequel Christiane « bataillait », au conseil municipal, pour faire voter les budgets,

● la mise en œuvre d’une politique éducative et citoyenne ambitieuse, en développant notamment : l’accueil des plus jeunes/le soutien scolaire/et le numérique avec l’installation de 59 tableaux interactifs, faisant de Givors la commune la plus équipée du département,

● la modernisation et le développement du CLSPD ainsi que la mise en place de nombreuses actions de prévention et de citoyenneté,

● l’intégration de Givors au Plie Uni-Est pour développer l’insertion sur notre territoire,

On peut encore citer :

● les nombreuses actions et initiatives en direction des commerçants givordins,
● les Maisons citoyennes que Christiane préside depuis un an, en lien avec les délégués du maire et les collectifs citoyens,
● ou plus récemment l’inscription de 3 quartiers givordins dans le dispositif Politique de la Ville : Le centre-ville avec les Tours Thorez, les Vernes et le quartier des Plaines, reconnu par l’ANRU parmi 200 sites d’intérêt régional en France.

Une inscription en Politique de la ville très importante pour ces quartiers de Givors qui vont bénéficier d’importants financements pour :
• réaliser leur rénovation urbaine,
• améliorer la vie quotidienne des habitants et favoriser la promotion de la cohésion sociale et du bien vivre ensemble.

Comme première adjointe en charge des importantes délégations de la Politique de la Ville et de la démocratie participative, autant dire que le travail ne va pas manquer pour Christiane jusqu’en 2020.

Et puisqu’elle est en retraite à la fin du mois, je ne doute pas qu’elle va s’investir sans compter.

A tout cet engagement politique et citoyen au service de Givors et de sa population, s’ajoutent les très nombreuses actions bénévoles et responsabilités que Christiane a assumées tout au long de ces dernières années comme : déléguée syndicale à la CPAM, présidente de la bourse du travail, présidente des transports urbains de Givors jusqu’en 2007, bénévole au club de rugby, conseillère des salariés auprès des Prud’Hommes, déléguée des parents d’élèves FCPE au collège Lucie Aubrac et au lycée Aragon, vice-présidente du SITIV, administratrice du Plie-Uni Est.

Et encore aujourd’hui, elle est : membre du conseil d’administration de l’hôpital la Mifiva, de la MJC et du CCAS, membre du conseil d’école de Jean Jaurès, administratrice des centres sociaux et du centre hospitalier de Givors, présidente du CIDEFE de Lyon (formation des élus), présidente du groupe des élus communistes et républicains de Givors, membre de l’ADECR, présidente de l’UFAC de Givors, et présidente de l’Association pour le Maintien et l’aide à Domicile Rhône Sud, dont le rôle est indispensable et incontournable pour les personnes âgées.
Tu m’en excuseras Christiane mais je n’ai pas pu tout citer, par manque de temps.
C’est dire combien ton dévouement et ton travail furent importants au service de la collectivité et de la population givordine.
A l’évidence, tu as beaucoup donné et apporté à notre ville et donc à notre pays et à notre République et j’espère que cela va continuer encore longtemps comme cela.

Bâtir sa vie en s’investissant dans l’action syndicale, politique ou associative, constitue, par delà les différences d’idées et de croyances, une richesse précieuse pour le lien social et la vie républicaine de notre pays.

Alors :
– qu’il n’existe toujours pas de statut de l’élu local et que les élus doivent assumer leurs responsabilités sur leurs loisirs.
– que de trop nombreux délégués syndicaux sont victimes de discriminations inacceptables,
– que beaucoup trop de bénévoles associatifs ne disposent pas de véritables moyens,

Nous ne pouvons qu’espérer que cette situation évolue et soit rapidement modifiée.

Que cette situation se modifie, car il est évident que l’engagement collectif peut faire reculer bien des fanatismes et bien des inégalités, et qu’il est porteur d’une République laïque et vivante, forte de ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité.

Cher Christiane,

Comme toi, je suis convaincu que les différences sont une chance pour la démocratie et, comme toi, je suis de ceux qui pensent que la seule et véritable richesse est humaine.

Une richesse humaine que tu portes si bien et qui fait de toi une personne qui force le respect et attire la sympathie.

● Celles et ceux qui te connaissent sont unanimes pour dire combien tu es exigeante avec toi-même, car tu as une certaine idée de ce que doit être la démocratie et le respect des attentes de nos concitoyens.

● Celles et ceux qui te côtoient apprécient également ton franc-parler, ta joie de vivre, ta disponibilité et ton souci constant d’aider ton prochain avec tout le sens de la justice et de l’égalité que l’on te connaît.

● Christiane, tu es aussi l’élue humble qui sait faire preuve autant de courage que d’intelligence, et on sait qu’il en faut pour faire face aux attaques, aux manipulations et aux mensonges.

Patrice, Noémie et Ludovic, j’aimerais vous dire le respect que je porte à Christiane et combien vous pouvez être fiers d’elle.

En être particulièrement fiers car il n’est pas si fréquent que la République honore de telles personnalités, en mettant en avant l’être humain, mais aussi en soulignant l’exceptionnalité d’un parcours et la qualité d’un investissement.

Ma chère Christiane,

La vie professionnelle militante ou politique est faite de moments agréables et d’autres plus embêtants voir perturbants.

Comme toutes celles et tous ceux qui agissent pour l’intérêt général, tu as dû et tu fais face à des critiques et divers mensonges de la part de ceux qui n’ont comme seul objectif que d’abîmer et détruire le travail qu’eux même seraient bien incapables d’assumer.

Bien souvent, ces moments difficiles sont, pour tout un chacun, des moments de tension interne et parfois des moments conflictuels avec l’entourage.

Si toi comme moi, nous n’avons pas été, et ne sommes pas, épargnés par l’absurdité et la diffamation, je reste encore aujourd’hui stupéfait de la qualité de notre relation.

Une relation qui commence à dater et qui, même marquée par quelques engueulades, a su rester intacte.

Et pour dire les choses comme je les pense, c’est grâce à ton sens peu commun de l’empathie mais aussi, et c’est malheureusement beaucoup plus rare en politique, de ta loyauté.

Cette indispensable loyauté qui grandit les actes et les gens qui la possède.

Cette indispensable loyauté qui est la base et le ciment de toutes vraies relations humaines.


Ce soir, je suis donc particulièrement heureux de partager ce moment avec toi, mais aussi avec ta famille et tes proches.

Cette distinction républicaine amplement méritée vient récompenser des années de travail et d’engagement au service des populations et du territoire.

Merci à toi pour la belle image que tu renvoies des élus et de notre République laïque, forte de ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité.

En t’élevant, au grade de Chevalier de l’ordre national du mérite, je souhaite évidemment que, dans le même mouvement, tu puisses pleinement profiter de tes proches et de tes passions mais que tu puisses également continuer à consacrer toute l’énergie nécessaire pour Givors et ses habitants.

Profites pleinement de ce moment de bonheur pour toi et tes proches et continues à être :
– l’élue accessible que tu es,
– la militante, bénévole et responsable investie que nous connaissons,
– et bien sûr la Christiane, souriante et chaleureuse, que nous adorons.

Au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je te fais Chevalier de l’ordre national du mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page