Distinction républicaine : Un élu givordin reçoit la médaille de la Sécurité Intérieure

Remise de la médaille de la Sécurité Intérieure à Louis Soulier (1)J’ai été très heureux de participer, mardi 12 janvier, avec beaucoup d’élus de la majorité municipale à la remise de la médaille de la Sécurité intérieure à notre ami Louis Soulier, adjoint chargé de la prévention, de la sécurité et de la justice, décernée par le Ministère de l’Intérieur, suite à une demande de Monsieur le Préfet de Région, Préfet du Rhône, qui nous a fait le plaisir d’être présent hier après-midi à Givors et a accepté de participer à cette cérémonie républicaine.

Merci au Préfet de sa présence mais aussi pour avoir honoré un élu de grande qualité avec lequel je partage des convictions communes et des valeurs fortes en terme de vivre ensemble, mais aussi ce qui devrait unir tous les citoyens : une idée certaine de la République.

Je sais que Louis ne voulait pas de grands discours et de grands hommages et qu’il aurait préféré, comme il me l’a proposé, que sa médaille soit remise dans un bureau, en toute confidentialité et intimité.

C’est tout Louis.

Un investissement et un dévouement importants pour les autres et une humilité qui caractérise toute son action d’élu, son engagement de citoyen et de gaulliste au service de Givors et de sa population.

Mais pour moi, les occasions de voir un ami décoré sont des moments importants pour souligner les parcours et les engagements au service de notre ville et ses habitants.

Je suis persuadé que Louis me pardonnera donc de dire quelques mots.

C’est à partir de 1995 que je côtoie Louis, alors que je venais d’être élu pour la première fois maire de Givors, et qu’il était dans l’opposition municipale.

Nos convictions et notre volonté communes de mener une politique locale véritablement au service des Givordines et des Givordins, nous ont conduit à unir nos compétences et nos forces sur une même liste, aux élections municipales de 2008, composée de communistes, de socialistes, de Givordines et Givordins de la société civile et de Gaullistes comme Henri Bazin et comme Louis Soulier.

Depuis cette rencontre humaine et politique, Louis poursuit son investissement au service de l’intérêt général, avec humilité et opiniâtreté.

Comme adjoint avec différentes délégations qu’il a toujours assumées avec abnégation : chargé des anciens combattants, chargé de la sécurité, de la prévention, de la Maison de Justice et Droit, et des marchés forains.

Et en moins d’une décennie, il a accomplis un travail important qui a eu des résultats concrets pour Givors et ses habitants.

Parmi ses réalisations avec les municipalités successives, on peut citer :

Développement de la vidéoprotection pour permettre de lutter contre les incivilités, porter assistance aux personnes en danger et aider le travail des forces de l’ordre,
Renforcement et développement de la police municipale givordine et diversification des missions des agents,
Mise en place des agents de tranquillité nocturne,
Travail partenarial mené avec le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, qui est l’un des plus anciens de France,
Relations étroites avec les forces de l’ordre et de secours, sur Givors et l’agglomération lyonnaise mais aussi avec la maison de la justice et du droit qui chaque jour montre et démontre que la justice peut aussi se rendre ailleurs que dans des palais.

La sécurité, la prévention et la justice sont des composantes fondamentales du bien vivre ensemble et Louis y est très investi avec un souci citoyen développé pour le respect de l’autre, l’égalité devant la loi, et le respect de notre République et de ses valeurs.

On peut encore citer :

L’action très forte menée pour le devoir de mémoire à Givors, en lien avec les écoles et les collèges, le Musée de la Résistance et de la Déportation, et les associations d’anciens combattants qui a notamment mené à :

– la création de l’esplanade de la Résistance et de la déportation, montrant aux passants que si la résistance était unie, elle était aussi diverse. Ce qui devrait donner des idées à notre société aujourd’hui.

– la relocalisation du Musée de la Résistance et de la Déportation au sein du pôle culturel « Moulin Madiba ».

● Relations partenariales avec les forains et réforme importante du marché que tu mènes avec tout le professionnalisme et le sérieux que l’on te connaît.

Élu de terrain, habitant du quartier de la presqu’île qu’il aime tant, Louis est aussi très présent et accessible aux habitants de son quartier et ne manque pas d’intervenir, à la presqu’île comme dans les autres quartiers, pour rappeler le respect des règles de citoyenneté, de bien vivre ensemble et de tranquillité pour nos concitoyens.

A l’évidence, Louis a beaucoup donné et apporté à notre ville, à notre pays et à notre République et j’espère que cela va continuer encore !

Continuer malgré les attaques et les provocations car certains savent, ici, combien son dévouement et son travail au service de l’intérêt général lui ont malheureusement valu d’être pris a parti, diffamé ou bien agressé, ce qui lui a valu une nouvelle opération de l’œil il y a juste 3 jours.

Louis, tu sais le soutien total que tu as de toute l’équipe municipale sur ces agissements inacceptables qui doivent être condamnés avec la plus grande fermeté.

J’en profite pour redire également combien le soutien de sa femme, Christiane, avec qui il est marié depuis 45 ans, qui, je le sais, est toujours inquiète quant à l’exercice de ton mandat, est vital pour son activité.

Cher Louis,

Ceux qui te connaissent sont unanimes pour dire combien tu sais être respectueux des autres mais aussi combien tu es exigeant avec les autres parce que tu es exigeant avec toi-même.

Ceux qui te côtoient apprécient également ta droiture, et ton souci constant d’aider ton prochain avec tout le sens de la justice et de l’égalité que l’on te connaît.

Louis, tu es aussi l’élu humble et réservé qui sait faire preuve autant de courage que d’intelligence, le tout marqué par une rigueur morale et une intégrité sans faille.


Dans nos différentes fonctions d’élus nous rencontrons chaque jour des gens qui souffrent et qui s’inquiètent pour leur avenir et celui de leurs enfants.

– Des gens qui se sentent exclus d’une société qui a une fâcheuse tendance à les oublier.
– Des gens qui ne se reconnaissent pas dans la surmédiatisation permanente de certains et par la glorification de l’argent roi.
– Des gens qui malheureusement ont parfois tendance à mettre tout le monde dans le même sac.

Souvent nous entendons les pires lieux communs :

Les élus qui ne pensent qu’à eux, les partis politiques qui magouillent, les fonctionnaires et leurs privilèges, et bien sûr les étrangers faisant office de si utiles boucs émissaires.

Dans ce type de situation, il faudrait, à l’évidence, bien plus de personnes comme Louis Soulier.

● Bien plus de responsables sachant donner de leur temps pour la défense de l’intérêt général.
● Bien plus de responsables pouvant mieux porter la voix des populations.
● Bien plus de responsables pouvant écouter, expliquer et rassembler afin de faire reculer les haines et faire vivre, au quotidien, nos belles valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité, mais aussi de laïcité et de solidarité.

Cette distinction républicaine amplement méritée, vient donc récompenser des années de travail et d’engagement au service des populations et du territoire.

Merci à toi, Louis, pour la belle image que tu renvoies des élus et de notre République laïque et vivante, forte de ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page