Élections régionales : L’urgence d’une autre politique, plus juste et plus solidaire

LElections régionales 2015e second tour des élections régionales a démontré la capacité de nos concitoyens à réagir face au péril du Front National. Si je me satisfais de ne voir aucune région tomber sous la coupe de l’extrême droite, il serait irresponsable d’oublier que le FN a encore progressé en nombre de voix, améliorant son score du premier tour et battant son record du premier tour de la présidentielle 2012.

Carte France - Elections régionales 2015L’état d’alerte est dépassé et entendre le Premier Ministre affirmer qu’il va continuer sa politique ultralibérale est un signal extrêmement inquiétant.

Ce serait une grave erreur de penser que ce barrage populaire contre le FN est un feu vert donné au gouvernement pour continuer dans cette voie de plus de déréglementation,  plus de compétition, plus de profit pour un petit nombre entraînant casse sociale, crise écologique et peur du lendemain pour une très large partie de la population. Les fondements de notre République sont en danger et ceux qui nous gouvernent ne doivent pas se réfugier derrière ce résultat en trompe-l’œil.

En Rhône-Alpes-Auvergne, la victoire de Laurent Wauquiez va imposer une vigilance de tous les instants pour défendre nos services publics, des transports publics accessibles à tous et sur l’ensemble de la Région, une politique culturelle et éducative à la hauteur des enjeux sociétaux qui nous attendent. Les positions antisociales de M. Wauquiez, et même parfois infamantes envers les salariés, démontrent que le combat pour la justice sociale et territoriale sera au cœur des luttes politiques de ces prochaines années.

Élections régionales 2015 - Résultats 2nd tour à GivorsPour ce deuxième tour, les Givordines et les Givordins ont montré, une nouvelle fois, leur fidélité et leur attachement aux valeurs de solidarité et de justice sociale. Avec une participation en forte hausse par rapport au premier tour et une large mobilisation en faveur de la liste d’union de la gauche, Givors démontre qu’elle reste une terre historiquement ancrée à gauche, largement opposée aux idées du FN, qui a décroché entre les deux tours.

Ce message, nous devons l’entendre car le danger du FN persistera tant que nous ne sortirons pas de l’austérité et des dogmes du libéralisme. Le nombre plus réduit de conseillers régionaux de gauche pour soutenir les politiques publiques en faveur des besoins des populations nous impose une volonté municipale encore plus forte pour répondre à ces besoins. C’est ce combat que la majorité municipale continuera à porter pour les prochaines années avec toutes les forces sociales et citoyennes qui désirent une société plus fraternelle et plus juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page