Élu vice-président délégué du Sytral

Sytral11juin2015-Credits Photos Sytral

A l’issue du comité syndical du Sytral de ce jour, j’ai le grand honneur d’être élu vice-président délégué du Sytral.

Je tiens à remercier
• la nouvelle présidente et les nouveaux vice-présidents,
• le président Gérard Collomb et l’ensemble des membres du comité syndical.

Je tiens également à remercier Bernard Rivalta, ancien président du Sytral, pour le travail remarquable qu’il a accompli durant de nombreuses années à la tête du Sytral.

TCL SytralLe nouveau Sytral, qui englobe le territoire de la Métropole de Lyon et du nouveau Rhône, est un outil extrêmement important pour répondre aux besoins croissants des populations en matière de transports en commun.

Il gère désormais plusieurs réseaux, dont celui des TCL, qui est aujourd’hui l’un des tout meilleurs réseaux en Europe.

Depuis de nombreuses années, un effort très important a été mené dans la Métropole, mais également dans le département, pour mettre à disposition une offre de transport collectif de grande qualité, performante et innovante.
Cet engagement collectif si utile à nos territoires et à ses habitants, est d’autant plus ardu à mettre en œuvre qu’il est percuté par un contexte national de plus en plus contraint financièrement pour les collectivités locales, l’ensemble des partenaires des transports publics, les différents acteurs de l’action publique et les populations.
Cette raréfaction de la dépense publique vient de connaître malheureusement un nouvel épisode avec l’annonce du relèvement du seuil de 9 à 11 salariés concernant le versement transport payé par les entreprises.
Si elle était confirmée, cette mesure diminuerait de façon importante les ressources du Sytral, et donc pèserait lourdement sur son plan de mandat.

Cette situation est d’autant dommageable que la révision engagée du Plan de déplacements urbains de l’agglomération lyonnaise vise précisément à porter une ambition renouvelée en matière de mobilité urbaine, pour
• toujours mieux répondre aux besoins quotidiens des populations,
• renforcer la dynamique en faveur d’une organisation efficiente des modes de déplacements alternatifs à la voiture pour mieux protéger notre environnement et notre planète,
• développer l’attractivité économique de notre agglomération avec des réseaux de transports collectifs mieux interconnectés et assurant une desserte plus performante pour l’économie réelle et l’ensemble de ses acteurs.

L’enjeu est pour nous de faire du transport collectif une priorité nationale, régionale et locale, afin de
• construire intelligemment la ville et un aménagement harmonieux des territoires,
• réconcilier l’humain et l’urbain,
• l’urbain, le périurbain et le rural.
La démarche de concertation est bien évidemment au cœur de ce défi et de cette ambition au service de l’intérêt général.

Pour conclure, je souhaite également saluer le professionnalisme et les compétences de très grande qualité
• du directeur du Sytral, des cadres et de l’ensemble du personnel du Sytral,
• mais également de son partenaire Keolis, de sa direction et de l’ensemble de ses salariés.

Plus que jamais, l’enjeu est de réussir le nouveau Sytral en fédérant les énergies
• pour toujours mieux répondre aux besoins des territoires et des populations,
• et pour relever les défis du développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page