Essai de l’extinction de l’éclairage public : parole aux Givordins

Débat extinction eclairage public (1)Plusieurs dizaines de Givordines et de Givordins ont participé, jeudi 24 septembre, au débat public organisé par la mairie de Givors concernant l’expérimentation de l’extinction de l’éclairage public et la préservation de notre planète, en présence d’élus et de plusieurs spécialistes et intervenants que je remercie pour la qualité de leurs interventions :

- Jean-François Gagneur, adjoint chargé du développement durable et de l’agenda 21 de Givors,
Thierry Martin, adjoint au cadre de vie et à la maîtrise de l’énergie à Dardilly, qui a mis en place l’extinction de l’éclairage public depuis plusieurs années,
la Frapna (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature),
l’ANPCEN (Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes),
Noël Collomb, secrétaire général de l’association SCL (Sauvegarde intercommunale des Coteaux du Lyonnais).

Réchauffement climatique alarmant, pollutions dévastatrices, disparition accélérée des espèces vivantes, pillage effréné des ressources naturelles, inégalités faramineuses, migrations des populations : les défis du développement durable, au cœur de l’actualité, posent la question de l’avenir de notre planète et du genre humain.

Depuis des années, et malgré les effets d’annonces, les conférences mondiales et les négociations internationales se succèdent sans réels engagements contraignants pris par les États et les gouvernements. C’est aussi l’enjeu de la COP 21 qui va se tenir en fin d’année à Paris.

Cette situation pose la responsabilité du système ultralibéral dominant sur la planète et de celles et ceux qui mettent en œuvre les politiques ultralibérales.

On ne peut plus attendre, sous peine de dépasser la limite d’un processus irréversible et non contrôlable. La mobilisation doit être collective et chaque territoire, chaque collectivité locale, chaque citoyen a sa responsabilité et doit s’engager. C’était tout l’enjeu du Sommet mondial climat et territoires réuni les 1er et 2 juillet à Lyon, avec plus de 800 élus des collectivités territoriales.

Depuis plusieurs années la ville de Givors a décidé de s’inscrire concrètement dans une démarche d’innovation et de propositions pour préserver notre planète.

Débat extinction eclairage public (2)Dans le cadre de sa Charte du développement durable, de l’élaboration de son Agenda 21 et de sa participation comme ville observatrice au Plan climat de la métropole de Lyon, elle œuvre pour
– développer les réseaux de transports collectifs,
– moderniser ses équipements (station d’épuration à la pointe de la technologie, nouvelle déchetterie),
– mettre en œuvre un plan pluriannuel d’isolation thermique des bâtiments communaux,
– développer des actions dans de nombreux domaines,
– Givors est la 1ère ville du Rhône a avoir accueilli le village alternatif.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), l’éclairage public
est en moyenne utilisé 10 heures par jour et représente 4% des rejets de gaz à effets de serre en France, ce qui représente à l’échelle nationale environ 100 000 tonnes.

La pollution lumineuse a un impact direct sur la biodiversité et peut occasionner des gênes pour les habitants.

Dans le cadre d’investissements importants pour moderniser et développer son éclairage public, la ville de Givors
– a changé les 4 000 ampoules (moins polluantes et plus économes)
– mis aux normes les nouvelles installations
– diminué le nombre de lampadaires et le niveau de consommation
– connecté l’ensemble de l’éclairage public avec l’horloge astronomique.

Pour aller plus loin et continuer à développer des actions pour préserver notre planète et l’avenir de nos enfants et petits-enfants, la ville de Givors a lancé une expérimentation de l’extinction de l’éclairage public, de 0h30 à 4h30, du 1er juin au 31 décembre 2015 :

– pour faire baisser la facture énergétique de la ville (économie estimée de près de 20% soit -46 000 euros pour 2015 et – 68 000 € en année pleine),
– pour réduire le rejet de CO2 et la pollution lumineuse (- 62 tonnes).

Selon l’ANPCEN (Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes), 12 000 communes françaises mettent déjà en place, une extinction, partielle ou totale, de l’éclairage public (soit 1 commune sur 3 dans notre pays).

Débat extinction eclairage publicLa sécurité des personnes et des biens reste une priorité. L’expérience des communes ayant choisi l’extinction nocturne et le témoignage des forces de l’ordre montrent que l’éclairage public n’augmente pas le risque d’accidents et le nombre de délits (90% des délits et actes criminels se passent en plein jour).

Cette mise à l’essai de l’extinction de l’éclairage public s’est accompagnée
– de l’ouverture d’un débat au cours de l’été (site et la page FB de la ville),
– d’un débat public, jeudi 24 septembre,
– d’une conférence prochaine de l’Université populaire sur le thème du climat (en novembre),
– et par l’organisation d’une votation citoyenne d’ici la fin de l’année, afin que les Givordines et les Givordins donnent leur avis.

Une carte T sera envoyée à toutes les personnes inscrites sur les listes électorales de Givors afin de pouvoir voter.

Les résidents givordins, qui ne sont pas de nationalité française et qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales, sur présentation d’un justificatif de domicile, et les acteurs économiques non résidents, sur présentation d’un justificatif d’une implantation économique sur le territoire communal, pourront également voter avec une carte T dans une urne ouverte en mairie pendant toute une journée.

J’ai proposé à un membre de chaque groupe/élu de l’opposition municipale de participer au groupe de travail présidé par Jean-François Gagneur, adjoint chargé du développement durable et de l’agenda 21 de Givors, afin d’organiser cette consultation des Givordines et des Givordins dans les meilleures conditions et en toute transparence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page