Le jour d’après

Le 6 et le 9 août 1945 ont ouvert l’ère de la folie nucléaire avec, pour la première fois, l’utilisation de la bombe atomique sur des popultions civiles.

En quelques secondes, Hiroshima et Nagasaki sont devenues le siège d’un désastre humanitaire et environnemental.

Depuis 70 ans, aucun progrès significatif n’a été réalisé vers l’interdiction et le démantélement des armes nucléaires et plus inquiétant encore un nombre croissant d’Etat possèdent l’arme nucléaire ou cherchent à la posséder.

Le monde ne peut pas rester assis sur ces tonnes d’ogives menacantes car c’est tout simplement le sort de la planète qui est en jeu.

Il est grand temps que les pays membres du conseil de sécurité de l’ONU proclament la fin de l’ère des armes nucléaires, car rien ne servirait de réussir la conférence climat, si notre planète restait menacée d’implosion atomique.

Les deux combats doivent évidemment étre menés de pair.

En économisant enfin sur la construction des armes nucléaires, l’argent pourrait être utilement réorienté à la préservation de l’environnement.

Voilà qui serait une bonne célébration des tristes anniversaires d’Hiroshima et Nagasaki et qui donnerait de l’espoir pour le jour d’après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page