Les acteurs économiques se réunissent autour d’un petit déjeuner

petit déjeune entreprenariatMercredi 1er février en présence de Yamina Kahoul, nouvelle adjointe au développement économique et au commerce, j’accueillais les acteurs économiques du territoire givordin pour une rencontre afin de faire le point sur les enjeux de l’année 2017, qui s’ouvre sur des perspectives contrastées.

 
L’année 2016 aura été intense pour le monde économique : les commerces de proximité, les entreprises, le monde institutionnel. Notre pays est confronté à un contexte économique difficile, avec une situation dégradée depuis la crise de 2008.

 
Et les améliorations que l’on nous promet sont à ce jour peu perceptibles, et pour tout dire incertaines :
• La croissance demeure instable, oscillant chaque trimestre entre récession et croissance très faible ;
• La réduction des dépenses publiques pèse lourdement sur les collectivités territoriales à travers la baisse des dotations de l’État ;
• Sur le plan du chômage, les améliorations sont, elles aussi, très irrégulières et très timides.

 
Les collectivités territoriales sont les principaux vecteurs de la commande publique (de l’ordre de 70%). Les entrepreneurs sont particulièrement bien placés pour savoir que l’investissement public local est un moteur de la croissance nationale et de la création d’emplois locaux.

 
La baisse des dotations a entraîné une contraction de la commande publique de l’ordre de 30 milliards d’euros sur le quinquennat qui s’achève, avec pour conséquence immédiate, une menace directe sur les entreprises les plus vulnérables :
• activité et commandes en baisse ;
• difficultés de trésorerie et d’accès au crédit.

 
Or nous sommes convaincus que l’une des solutions, c’est la bonne santé des entreprises qui passe par leur développement, par leur capacité d’innovation, d’anticipation, et par leur faculté d’unir leurs efforts d’une manière transversale.

 
À cette tendance générale s’ajoute le contexte électoral, puisque l’année 2017 sera marquée par une séquence électorale à forts enjeux, ce qui représente une source d’incertitudes pour le monde économique.

 
Malgré ce contexte, la majorité municipale de Givors a fait le choix du soutien à l’activité économique, notamment en lançant un plan d’investissement en nette hausse. La saine gestion des finances de la ville nous permet de proposer un budget 2017 équilibré, avec une baisse des dépenses de fonctionnement.
Ces investissements 2017, nous allons essayer de les réaliser sans recourir à l’emprunt afin de ne pas pénaliser notre budget de fonctionnement.

 
Au final, face aux défis économiques, écologiques et sociaux auxquels nos sociétés contemporaines sont confrontées, nous avons fait le choix de répondre aux besoins de la population, ce qui permet de donner des possibilités aux entreprises locales. C’est la raison pour laquelle nous avons ramené la mission économique sous administration de la ville de Givors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page