Métropole de Lyon : 1er bilan très encourageant pour les livraisons nocturnes

.photo_2_de_G_a_D_-_JY._Sechereresse_-_JF._Gombert_-_M._Passi_-_T._Allegre_m

Comme vice-président de la Métropole de Lyon en charge des déplacements et de l’intermodalité, j’étais, jeudi 19 février, aux côtés de Louis-François Gombert, président du Club Déméter (association de professionnels du transport), afin de donner une conférence de presse sur la logistique urbaine et plus particulièrement sur l’expérimentation d’une initiative innovante de livraisons nocturnes et silencieuses.

La logistique urbaine constitue
• l’un des enjeux forts des politiques de mobilité et d’aménagement urbain,
• l’un des facteurs d’attractivité et de dynamisme des villes et des métropoles,
• l’un des terrains de concertation, d’expérimentation et d’innovation au service des habitants et des acteurs économiques.

Génératrice d’activité économique, la logistique urbaine est une composante indispensable de la vie urbaine grâce à la gestion intelligente des flux de trafic, ainsi qu’un domaine porteur d’innovation.

.photo_3_de_G_a_D_-_JY._Sechereresse_-_JF._Gombert_-_M._Passi_-_T._Allegre_m

Innovation, car s’il faut réfléchir au développement de la logistique urbaine, il faut aussi réfléchir aux nuisances à diminuer, ce qui suppose des anticipations de gestion, une visibilité et surtout des financements pour des projets d’aménagement et de développement urbain.

Depuis des années, le Grand Lyon est soucieux de la mesure des enjeux et des défis que représente la logistique urbaine au cœur de ce qui est devenu la 2ème métropole de France.

La démarche du Grand Lyon s’appuie sur une pratique de concertation avec l’ensemble des partenaires publics et privés, économiques et institutionnels :
•acteurs économiques et enseignes,
•collectivités locales,
•association et organisme de certification.

Le travail de concertation a ainsi permis de

•dépasser par le haut les différences d’intérêts et de vision en promouvant des solutions innovantes et performantes qui prennent en compte les évolutions des modes de consommation (développement du e-commerce et augmentation du commerce de proximité),

•d’intégrer les exigences du développement durable dans les nouvelles pratiques de logistique urbaine,

•et de favoriser le rayonnement économique de notre métropole grâce au développement économique des entreprises qui la constitue.

Face aux multiples exigences qui sont les nôtres aujourd’hui, d’une métropole en pleine transformation dans un monde en mutation accélérée, il est indispensable de maintenir la dynamique de la métropole lyonnaise dans ce secteur en continuant à investir dans des réalisations et des démarches innovantes.

Dans cette perspective, des expérimentations sont engagées autour des livraisons en horaires décalés et les premiers retours font état :
•d’une diminution des encombrements en heure de pointe,
•d’une baisse de la pollution et des nuisances sonores,
•d’une augmentation de la performance des livraisons,
•d’une amélioration des conditions de travail.

À l’évidence c’est de bon augure et cela nous oblige à aller encore plus loin.

.livraisonnocturne_m

Plus loin dans la démarche partenariale de concertation et dans ces expérimentations en accompagnant les enseignes prêts à le tester.

En gardant bien à l’esprit que les réponses techniques représentent des efforts d’investissement considérables de la part de nos partenaires privés, transporteurs et chargeurs, mais également de véritables défis à relever pour les collectivités locales.

Construire non pas la ville intelligente, mais construire intelligemment la ville c’est ainsi :

•mieux partager l’espace urbain dans le temps :
– libérer de l’espace sur la voirie en heure de pointe,
– améliorer la sécurité des piétons et cyclistes (modes doux),

•permettre un changement des formats des véhicules (en acceptant des véhicules de grandes tailles, la nuit, dont la massification fait diminuer l’impact environnemental)

•envoyer un signal aux entreprises pour l’achat de matériel silencieux,

•tester la faisabilité de cette expérience en conditions réelles d’exploitation,

•évaluer l’acceptation du dispositif par les riverains et la recevabilité tant par les livreurs que par les destinataires.

Les premiers retours sur cette expérimentation sont positifs, l’expérience étant appréciée par les entreprises, les personnels et n’ayant fait l’objet d’aucune plainte de riverains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page