Rafle du Vel d’Hiv : se souvenir pour lutter contre toutes les haines

Vel'd'HivIl y a 73 ans, les 16 et 17 juillet 1942, l’État français sous gouvernement de Vichy accomplissait l’innommable avec la rafle du Vélodrome d’Hiver au cours de laquelle plus de 13 000 juifs sont arrêtés par des gendarmes et policiers français. L’opération est menée à partir de listes préalablement établies par la préfecture de police.

Des milliers de personnes, dont 4 000 enfants, sont rassemblées au Vélodrome d’Hiver, dans les pires conditions, avant d’être transférées dans les camps d’internement du Loiret, ou à Drancy pour être déportées vers l’Est, avec la complicité de l’État français.

Depuis 1993, chaque année, notre nation rend hommage aux victimes des crimes racistes et antisémites perpétrés par l’État français, et depuis une loi de 2000 cette journée est également l’occasion pour notre pays de témoigner sa reconnaissance à toutes celles et tous ceux « qui ont recueilli, protégé ou défendu, au péril de leur propre vie et sans aucune contrepartie, une ou plusieurs personnes menacées de génocide ».

Durant toute la guerre, et devant l’ignominie de la solution finale, des Français, de tout le pays, de toutes catégories sociales et de toutes confessions, ont en effet soustrait des hommes, des femmes et des enfants aux recherches de la police française et des Allemands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page