Résultats des élections départementales : l’urgence de construire une nouvelle politique à gauche

Elections-departementales-2015Le second tour des élections départementales qui viennent de se dérouler dans notre pays a malheureusement confirmé les tendances du premier tour :

– une abstention importante avec un électeur sur deux qui n’a pas voté.
– une défaite cuisante de la gauche avec une perte de 25 départements au profit de l’UMP et de la droite,
– plusieurs dizaines de candidats FN élus dans les conseils départementaux, sans heureusement parvenir à diriger le moindre département.

Avec désormais 34 départements pour la gauche, dont le Val-de-Marne qui restera dirigé par le parti communiste et le Front de Gauche, et 67 pour la droite, les résultats de ce scrutin confirment le rejet massif et sans appel de la politique mise en place par le parti socialistes et les partis gouvernementaux, qui percute de plein fouet la vie quotidienne d’une grande majorité de nos concitoyens et qui met notre pays dans une situation désastreuse.

En refusant d’entendre les Françaises et les Français qui souhaitent une autre politique véritablement au service des territoires, des populations et du développement économique, la responsabilité du parti socialiste dans cette déroute électorale est essentielle.

Continuer à rester sourd à la remise en cause de la politique d’austérité suicidaire dans notre pays serait engager la France dans le scénario du pire.

Cette déroute s’accompagne malheureusement d’une forte poussée du Front National et d’une connivence insupportable, de plus affirmée, avec la droite UMP sur les thèmes et les propositions.

Notre République est en souffrance et notre pays est en danger
– en opposant les Français entre eux et en attisant les tensions,
– et en détournant le regard de nos concitoyens des vraies responsables de la crise et des problématiques que traverse notre société : les politiques d’austérité, la finance et les inégalités dans la répartition des richesses.

Dans le département du nouveau Rhône, et ses 13 cantons, l’UMP semble en mesure de diriger le nouveau conseil départemental. Le parti socialiste conserve le canton de l’Arbresle et le FN n’obtient aucun conseiller départemental au sein du nouveau Rhône.

Reelection Michele Picard 29 mars 2015Dans ce contexte extrêmement difficile pour la gauche, à Vénissieux, où se déroulait l’élection municipale partielle, Michèle Picard, maire sortante, et son équipe de rassemblement à gauche ont largement été réélus à l’issue du second tour avec 42,8%, devant l’UMP, le FN et le PS.

Et partout en France, de nombreux candidats soutenus par le Front de gauche, le parti communiste, EELV et leurs alliés aux élections départementales, ont été élus et continueront de porter une véritable alternative politique de gauche dans les départements de notre pays.

C’est un motif d’espoir pour toutes celles et tous ceux qui ne supportent plus les sacrifices qu’on leur demande au nom de l’austérité sans autre résultat que la montée sans fin du chômage et de la pauvreté, et qui n’acceptent plus la casse des services publics et les renoncements vis à vis des diktats des marchés financiers et du directoire européen.

Au lendemain de ce scrutin, rien n’est désormais plus urgent que de construire, chacun dans nos fonctions et responsabilités respectives, dans les mobilisations, l’action quotidienne et la solidarité concrète, dans le débat politique, une réponse politique, clairement citoyenne et populaire, et définitivement à gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page