Retrait de la réforme constitutionnelle : une victoire pour la justice et l’égalité.

decheance_de_nationaliteLe Président de la République François Hollande a annoncé, mercredi 30 mars, l’abandon de l’inscription de la déchéance de nationalité et de l’État d’urgence dans la Constitution.

C’est la fin de quatre mois de batailles politiques qui auront causé davantage de divisions et d’amalgames qu’elles n’auront apporté de véritables solutions.

Je ne peux que me féliciter de voir le juste combat de nombreux parlementaires progressistes, élus locaux de gauche, habitants et acteurs associatifs aboutir.

Ce projet de loi, au-delà de son inutilité, était extrêmement dangereux car il aurait gravement porté atteinte aux valeurs fondamentales de notre République. La surenchère sécuritaire n’est pas la solution face aux crises sociale, économique et écologique que nous traversons.

Et si le terrorisme et tous les extrémismes doivent être combattus avec force, cela ne doit pas se faire au détriment de nos principes républicains. Bien au contraire, c’est en les renforçant que nous les vaincrons.

Il est plus qu’urgent d’agir en favorisant :
– de véritables moyens humains au service des populations,
– des services publics renforcés garantissant l’égalité, la solidarité et la sécurité des populations et des territoires,
– le développement de la coopération internationale,

Voilà autant de mesures qui renforceraient notre République et participeraient à combattre les haines, les divisions et le repli sur soi, terreaux fertiles pour les extrémismes de tous bords.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page