Sytral : Mes vœux de dynamisme et de solidarité

Voeux du Sytral 29 janvier 2016 (8)Vendredi 29 janvier, aux côtés de la présidente du Sytral, Annie Guillemot, et du directeur général, Raymond Deschamps, j’ai eu le plaisir de souhaiter, au nom de la métropole de Lyon et de son président Gérard Collomb que je représentais, mes vœux de santé et de réussite professionnelle aux centaines d’agents, de responsables, de partenaires et d’élus du Sytral présents.

Retrouvez ci-dessous le message que je tenais à leur transmettre :

« Alors que nous laissons derrière nous une année 2015 terrible pour notre pays et notre République, je souhaite que cette année 2016 nous permette de faire vivre nos valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité afin de faire reculer les fanatismes de toutes sortes.

Voeux du Sytral 29 janvier 2016 (11)Que cette année 2016 nous apporte, joie et optimisme en l’avenir et qu’elle mobilise et conforte toutes celles et tous ceux qui veulent faire de notre pays et de notre Métropole des lieux de vivre ensemble, de dynamisme et de solidarité.

Ce début d’année 2016 marque aussi la première bougie de la Métropole et du SYTRAL dans sa configuration élargie.

Ces beaux bébés ont déjà la marche bien assurée et, fait notable, ils savent où ils vont.

• Cette double naissance conforte grandement les objectifs que nous souhaitons porter ensemble : A savoir une Métropole toujours plus dynamique et attractive et un Sytral toujours mieux à même de remplir sa mission d’Autorité Organisatrice des Transports.

Mission qu’il améliore sans cesse depuis 30 ans, en anticipant et en s’adaptant aux besoins croissants et nouveaux de l’agglomération.

Merci aux élus du Sytral.

Merci aux agents qui travaillent avec professionnalisme et dévouement, afin de toujours mieux relier et connecter les territoires de notre métropole tout en prenant en compte les singularités et les diversités des 59 communes et des 1.3 millions d’habitants.

Il est en effet impératif de lutter contre les fractures sociales et spatiales qui fragilisent nos communes et percutent trop souvent nos capacités à trouver les justes équilibres entre cohésion sociale, protection de l’environnement et dynamisme économique.

Ces questions, le Sytral se les pose en permanence, y compris sur les grandes questions du réchauffement climatique et des pollutions atmosphériques qui sont devenus des enjeux majeurs.

Ainsi le Sytral, par ses projets de développement d’infrastructures et par l’élargissement de l’offre, contribue à faire évoluer les comportements pour transmettre aux futures générations une ville qui respire pour reprendre votre slogan.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :
• + 3 km de métro
• + 46 km de lignes de tramway
• + 65 km de lignes fortes
• + 150 km de couloirs de bus depuis 2001.

En une dizaine d’années, nous sommes passés d’un réseau en étoile, à une véritable toile de transports en commun qui a transporté plus de 100 millions de voyageurs par an depuis 2001.

Pour chaque quartier, pour chaque commune, les nouvelles lignes de transport et les nouvelles connexions ont été des catalyseurs de développement.

  • Grâce à cela, de la Confluence au Mas du Taureau et de la Saulaie à la Ville Nouvelle de Rillieux-la-Pape, notre Métropole s’est métamorphosée et finalement a rapproché tous ses habitants !
  • Grâce à la beauté architecturale du pont Raymond Barre et aux espaces publics qui accompagnent l’arrivée des différents sites propres, c’est toute la qualité de vie qui s’en trouve améliorée.
  • Et enfin grâce au métro de la Soie, aux tramways du Grand Stade et Eurexpo, c’est tout le rayonnement et l’attractivité économique de notre Métropole qui profitent de la qualité de nos transports publics.

Ce développement harmonieux de la mobilité permet de construire jour après jour l’unité de notre métropole, sans tomber dans l’uniformité qui bloquerait toutes les potentialités et aseptiserait la formidable diversité de ce territoire.

Il est évident que notre politique des transports doit permettre de tirer tout le monde par le haut afin qu’aucun territoire ne soit coupé de la croissance métropolitaine.

Ainsi, les différentes actions de la Métropole et du Sytral, mais aussi celles des différentes communes, de l’État, du nouveau Rhône et de la Région sont en synergie pour combattre l’isolement et la relégation des territoires et des populations.

D’ailleurs ce matin encore, le Président Gérard Collomb visitait des quartiers avec le Ministre de la Ville pour que chaque territoire soit un maillon du dynamisme de notre Métropole.


Historiquement, les politiques publiques de mobilité et d’accessibilité ont toujours été au cœur de la vie de nos sociétés mais en étant plus ou moins intégrées aux réflexions sur le développement territorial.

Aujourd’hui les choses ont changé et comme gouverner c’est prévoir, je félicite le Sytral, qui pilote la révision du PDU, en essayant d’anticiper les comportements et déplacements de demain afin de les mettre en cohérence avec nos politiques urbaines et économiques.

A ce sujet la révision conjointe du Plan Déplacements Urbain et du Plan Local de l’Urbanisme et de l’Habitat est un signe fort de cette volonté d’anticiper en mobilisant toutes celles et tous ceux qui font et qui feront notre métropole de demain.

J’en profite pour saluer tous les acteurs de ce travail :

• En premier lieu, bien sûr, Annie Guillemot, qui a pris ses fonctions en 2015 et qui prolonge admirablement bien le travail accompli par Bernard Rivalta.
Chère Annie, c’est aussi grâce à toi et avec toi que la métropole va construire les grands principes de la mobilité de demain.
• Raymond Deschamps, qui dirige le Sytral, en y mettant ses compétences et son talent.
• Je n’oublie pas non plus de saluer Kéolis, son directeur Pascal Jacquesson qui assume la responsabilité de l’exploitation du réseau et la gestion au quotidien des usagers.

Je veux aussi saluer tous les personnels, toutes les équipes qui chaque jour, font fonctionner cet ensemble, en donnant une vie, et sans être trop lyrique, une âme à ce réseau.

Les transports en commun de notre Métropole doivent beaucoup à leur professionnalisme et à leur motivation quotidienne.

• Un grand merci enfin à l’équipe de Philippe Bossuet, et Séverine Hasselot ainsi qu’aux équipes mobilité de la métropole dirigée par Sébastien Chambe et Marine Bareille et à l’agence d’urbanisme représentée par Cécile Ferri.


Nous vivons un moment d’intense raréfaction de l’agent public et nous le savons, l’heure est aux baisses des dotations.

Si la Métropole de Lyon n’y échappe malheureusement pas, elle a malgré tout décidé de poursuivre ses efforts d’investissement, pour que sa politique de transports soit à la hauteur des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.

Le Sytral a les mêmes ambitions et l’on ne peut que regretter que l’une des plus importantes autorités organisatrices des transports de notre pays subisse une amputation de 20 à 25 millions € de son budget, suite à diverses mesures ainsi qu’à la modification du seuil de versement transport des entreprises.

Une situation qui percute les efforts très importants réalisés pour créer les conditions d’une véritable alternative au tout routier.

Il ne faudrait pas, il ne faudrait surtout pas que ces contraintes perdurent car elles remettraient en cause des années de travail et plus grave encore, remettraient en cause les bons résultats obtenus par la métropole lyonnaise et ses partenaires.

A ce sujet, les premiers résultats de l’enquête déplacement sont plus que satisfaisants :

  • Moins de voiture sur les routes,
  • progression spectaculaire des transports en commun,
  • stabilisation du vélo et progression de la marche à pied.

Ces résultats qui sont actuellement étudiées vont nous aider à prendre les meilleures décisions en matière d’urbanisme et d’aménagement du territoire et nous permettrons bien évidemment de prendre les meilleures orientations quant aux principes de mobilité pour les 20 prochaines années.

Voilà pourquoi et malgré ces lourdes contraintes budgétaires, le Sytral a lui aussi décidé de relever le défi en investissant plus d’1 milliard d’€ tant pour le développement que pour la modernisation de son réseau.

Ainsi, la métropole et le Sytral conservent intactes leur optimisme et leur ambition pour la construction d’un territoire métropolitain qui réponde aux besoins des entreprises, des services publics et de toutes les populations qui le composent.


 

Je sais que le Président Collomb conclut parfois ses discours par une phrase de Bernanos qui dit « que l’on ne subit pas l’avenir mais qu’on le créé ».

J’oserais y associer une citation de Louis Aragon qui a si bien écrit « que le monde sera beau, je l’affirme et je signe ».

C’est sur ces paroles d’optimisme républicain que je vous remercie de votre écoute et vous souhaite une bonne année 2016. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page