Un quart des Français sont mal-logés

fodnation abbé pierreDans son 22e rapport annuel paru à la fin du mois de janvier, la Fondation Abbé Pierre dresse un triste constat de l’état du logement

Près d’un quart de la population de notre pays, soit 15 millions de personnes, rencontrent quotidiennement des difficultés liées au logement.

Le mal-logement est un reflet, mais aussi un amplificateur des inégalités :

● le coût du logement est plus important pour les classes populaires :

– en moyenne, il représente 55,9 % des revenus des plus modestes ;

– contre 17,5 % pour la moyenne nationale ;

● l’effort est plus important pour les locataires, dont les revenus sont nettement inférieurs à ceux des accédants à la propriété.

En l’absence de régulation, les prix de l’immobilier sont fortement liés à la spéculation, à l’achat comme à la location.

Le nombre de personnes sans abri ou vivant dans des bidonvilles a augmenté de 50% en 10 ans. Des millions de personnes sont mal logées, entassées dans des espaces surpeuplés, privées de l’accès au confort moderne, c’est-à-dire de choses aussi évidentes que l’eau courante, une douche, ou encore des sanitaires.

L’État ne parvient pas à remplir son engagement de construire 500 000 logements par an, dont 150 000 logements sociaux.

Résultat : on ne propose pas assez de logement, et encore très peu de solutions d’hébergement d’urgence.

Il est urgent de mettre en place un véritable service public du logement, afin de garantir l’accès à des conditions de vie dignes pour tous, dans le respect de l’équilibre des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Imprimer la page