Réunion publique sur l’éducation, hier soir, avec mon amie Danièle Lebail dans une commune où la pratique du quotient familial est inexistante, où le prix du repas scolaire est de 4,30 euros pour tous et les activités scolaires à 2,50 euros la séance.

En comparaison, à Givors, les repas scolaires sont compris entre 0,50 euros et 4,2 euros et les activités scolaires 5 euros mais pour toute une année.

Les participants ont tous souligné qu’une ville avec un maire communiste permettait une politique sociale audacieuse afin de répondre aux besoins de la population.

Partager la publication "16 mars 2016"