C’est, en milliards d’euros, le montant annuel des prélèvements financiers effectués sur les entreprises pour les actionnaires, selon l’étude de 5 économistes. Cette ponction versée directement sous forme de dividendes et d’intérêts n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies : alors qu’elle représentait 34,4% de profits durant les années 1921-1981, elle explose à 91,9% au cours des années 1981-2011. Et tout cela au détriment des salaires, de l’emploi et des opportunités d’investissement. NB : En cette…